L'éducation, levier fondamental pour une transformation durable de notre avenir

 |   |  729  mots
(Crédits : DR)
Peu abordée dans les débats environnementaux, l'éducation n'en demeure pas moins un levier fondamental pour la lutte contre les changements climatiques. A l'issue de la 22ème Conférence des Parties (COP 22), Sylvia Bongo Ondimba plaide pour replacer l'éducation au centre des solutions proposées pour une transformation profonde et durable de notre avenir. Tribune.

L'éducation, ce n'est pas seulement lire, écrire et compter. C'est aussi l'apprentissage du vivre ensemble dans un monde de plus en plus interconnecté et une planète fragilisée dont les ressources se raréfient. Pour créer les citoyens de demain, c'est donc la philosophie même de nos systèmes éducatifs qui devra s'adapter aux besoins les plus pressants de nos sociétés futures.

Mon pays, le Gabon, est à un tournant décisif de son histoire. Il s'est engagé dans une stratégie audacieuse qui consiste à devenir, d'ici à 2025, une économie émergente diversifiée. Notre croissance s'appuiera notamment sur l'exploitation forestière durable, l'agriculture, ainsi que les industries minières et extractives à forte valeur ajoutée.

Tous ces secteurs d'activité nous appellent à réinventer nos schémas éducatifs traditionnels afin de permettre à la nouvelle génération d'acquérir les compétences nécessaires qui lui permettront de porter le Gabon vers ses ambitions de croissance.

En tant que Première Dame, je suis personnellement engagée à mettre en œuvre tous les moyens dont je dispose pour soutenir mon pays dans cette transformation. L'éducation et le développement durable sont des piliers de mon engagement social que je réalise à travers les actions de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille.

J'ai longtemps rêvé de lancer un nouveau projet d'enseignement qui contribuerait à façonner l'avenir du pays. Je reconnais que tester de nouvelles idées en Afrique n'est pas toujours une tâche aisée mais grâce à l'appui de mon équipe et au soutien de partenaires motivés et visionnaires, nous avons fait naître l'école Ruban Vert - en 2013, nous avons ouvert cette école sur un campus de sept hectares au cœur même de Libreville.

L'école Ruban Vert a été fondée pour créer une nouvelle référence en termes d'éducation au Gabon ; une éducation liée aux standards internationaux et enracinée dans la durabilité, afin de créer les leaders qui sauront mener les actions nécessaires pour réaliser la vision de notre pays.

Un pilier central de la vision du gouvernement gabonais est le développement durable et la construction d'un Gabon Vert. Le Gabon est couvert à 88% de forêt tropicale et 11% de notre territoire est dédié aux parcs nationaux, un Patrimoine Mondial inestimable que nous devons préserver à tout prix.

Avec Ruban Vert, nous avons créé la première école de la région fondée sur la durabilité. Nos élèves reçoivent des enseignements sur la protection et la préservation de l'environnement, le changement climatique, l'énergie, le recyclage et le transcyclage, les pratiques commerciales écologiques et les moyens d'agir de manière responsable.

Ces enseignements ont pour but de les guider et de leur permettre de devenir des leaders actifs et conscients face aux conséquences de l'action humaine sur l'environnement. La prise de conscience environnementale au niveau mondial étant relativement récente, ce ne sera que sous la génération de nos enfants que le monde connaîtra une société informée, éclairée et véritablement mobilisée face aux défis du dérèglement climatique.

L'enseignement de Ruban Vert s'appuie sur des idées et des exemples locaux afin que nos élèves puissent mieux s'identifier et contextualiser les enjeux. À ce jour, l'école compte plus de 23 nationalités, et un nombre d'élèves en constante augmentation.

L'esprit collectif a trop longtemps admis que l'éducation en Afrique devait « rattraper » celle de l'Occident. Des projets comme Ruban Vert montrent au contraire que l'Afrique est non seulement force de propositions mais également source de solutions. Comme la plupart des spécialistes de l'éducation vous le diront, ce que vous n'avez pas appris dans vos premières années, vous ne pourrez jamais l'apprendre plus tard.

J'espère que Ruban Vert inspirera d'autres pays et que l'éducation au développement durable sera un jour généralisée à l'ensemble des systèmes éducatifs internationaux.

La COP 22 n'a pas manqué de nous rappeler les nombreux défis qui nous attendent. Or ce n'est qu'en adaptant dès maintenant nos systèmes éducatifs que nous pourrons donner naissance à une génération de dirigeants ouverts, engagés et préparés pour y répondre de manière efficace.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :