MEDays : la prochaine édition du Forum s’ouvre à Tanger début novembre

 |   |  308  mots
En 2015, le grand prix Medays a été décerné à Paul Kagamé, président de la République du Rwanda.
En 2015, le grand prix Medays a été décerné à Paul Kagamé, président de la République du Rwanda. (Crédits : DR.)
«Le nouveau pouvoir» économique de l’Afrique et d’autres questions de l’heure liées au développement durable et le nouvel échiquier géopolitique mondial seront au menu de la 10e édition du Forum international MEDays. Cette rencontre qui se veut un rendez-vous d’échanges et de réflexions, au tour de la thématique «De la défiance aux défis : l’ère des grands bouleversements», est organisée par l’Institut Amadeus, du 8 au 11 novembre prochain à Tanger.

Quel est le poids réel du «nouveau pouvoir» économique de l'Afrique ? Des experts de renommée internationale et des personnalités mondiales parmi lesquelles plusieurs anciens chefs d'Etat et de gouvernement, des dirigeants d'entreprises, des universitaires ainsi que des représentants de la société civile et des médias... Bref, plus de 3 000 participants à la 10e édition du Forum international MEDays vont tenter de répondre à cette question.

Le MEDays 2017, organisé à Tanger au nord du Maroc par l'Institut Amadeus du 8 au 11 novembre prochain, se veut un rendez-vous d'échanges. Il sera l'occasion pour les 150 intervenants de se pencher sur les questions de l'heure, notamment celles liées au développement durable et au nouvel échiquier géopolitique mondial.

Penser l'Afrique

Selon les organisateurs, «la journée dédiée au développement durable examinera entre autres la politique énergétique mondiale ainsi que les villes intelligentes et durables, le système de santé et l'éducation en Afrique. Quant aux questions géopolitiques, elles seront axées sur la crise en Corée du Nord, les relations entre les Etats-Unis et le monde islamique à l'ère du président Trump, la cyber-guerre et les menaces transnationales, ainsi que les défis posés à l'Union européenne face aux Brexit».

Les panels porteront également sur d'autres sujets moins brûlants, notamment «l'adhésion du Maroc à la CEDEAO et à l'Union africaine, les défis de l'indépendance énergétique en Afrique de l'Ouest, ou encore à la marque Maroc». Le dialogue euro-africain fera aussi l'objet d'un débat.

Pour le fondateur de l'Institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri, les MEDays, créés en 2008 avec pour objectif premier d'installer «durablement», au sein des «grandes conférences internationales», un forum marocain axé sur «les préoccupations des pays du Sud»,  offrent une plateforme de discussions, d'échanges et de coopération en Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :