Les Young Leaders AfricaFrance : une nouvelle génération africaine pour un partenariat repensé avec la France

 |   |  439  mots
Khaled Igue
Khaled Igue (Crédits : KI/LTA)
Pour les Young Leaders africains, le rapprochement économique entre la France et le continent se fondera sur une croissance partagée.

Les vingt lauréats désignés au titre de la première promotion Young Leaders 2017 incarneront l'esprit de partage d'expertises et d'expériences qui est la raison d'être d'AfricaFrance. Ces nouveaux acteurs permettront au fil des ans de créer des communautés de leaders capables de bâtir des visions communes, de porter des projets innovants créateurs de valeur ajoutée et d'emploi. Véritables catalyseurs de croissance, les Young Leaders ont pour vocation de multiplier les passerelles entre les économies africaines et française ; l'occasion de définir la feuille de route d'un nouveau partenariat économique pour la jeunesse africaine et française.

Partenariat gagnant-gagnant

Capables de repenser les relations économiques traditionnelles, ces vingt trentenaires africains et français constituent une promotion de talents d'avenir. Jugés à l'aune de leur parcours et de leur capacité de leadership, tous ont démontré leur engagement et leur implication au sein de leur entreprise comme dans la société civile.

Ce programme leur offre l'opportunité d'être accompagnés dans le développement de leurs compétences et la concrétisation de leurs projets mais aussi d'échanger et de nouer des liens personnels avec les décideurs africains.

Dans ce cadre, chacun à son niveau contribuera à la construction d'une croissance inclusive, durable et partagée entre les deux continents. L'objectif : jeter les bases d'un nouveau partenariat « gagnant-gagnant », libérateur de croissance de part et d'autre, loin de la conception traditionnelle de l'aide publique au développement.

Défis communs

Cette impulsion est salutaire alors que la génération qui arrive aux affaires en Afrique est confrontée au défi de l'émergence tandis que, de son côté, l'Europe cherche les moyens de relancer sa croissance. Le continent africain et la France ont comme défis communs de former et de créer des emplois tout en préservant ceux qui existent ; l'entrepreneuriat peut être une réponse commune, favorisé par le partage d'expériences, d'expertises et de compétences.

Portés par la mondialisation, ces deux continents historiquement liés et géographiquement proches doivent désormais mettre en place de nouveaux modèles économiques, de nouveaux partenariats renforçant les relations entre les entreprises des deux côtés de la Méditerranée.

Incontestablement, les promotions successives de Young leaders contribueront à cette dynamique nouvelle au service d'un partenariat gagnant-gagnant et d'une croissance partagée.

*Fondateur et Président du think tank Club 2030 Afrique, « Emerging Leader de la German Marshall Fund des Etats-Unis » et auteur de la « Déclaration Africa 2030 », Il fait partie des Young Leader 2017 désignés par la Fondation AfricaFrance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :