Education : « Coexister et co-créer », le mot d'ordre de l'édition 2017 du sommet WISE

 |   |  277  mots
Michelle Obama, alors Première dame, lors de l'édition 2015 du sommet WISE a Doha.
Michelle Obama, alors Première dame, lors de l'édition 2015 du sommet WISE a Doha. (Crédits : Reuters)
La capitale Qatarie, Doha accueille depuis ce 14 novembre l’édition 2017 du World innovation summit for education (WISE). Un évènement qui ambitionne de se placer comme une plateforme de l’exploration, du partage d’idées ou encore de réflexions susceptibles de se traduire en actions créatives dans le domaine de l’éducation.

L'édition 2017 du World innovation summit for education (WISE) s'est ouvert aujourd'hui 14 novembre à Doha sous le thème « Coexister, co-créer : apprendre à travailler et à vivre ensemble ». L'événement qui se tiendra jusqu'au 16 novembre a pour objectif de servir de plateforme à l'exploration et au partage d'idées et réflexions susceptibles d'être transposées en actions créatives dans l'éducation.

Le sommet se revendique ainsi comme « la première conférence multi-sectorielle internationale dédiée à la construction de l'avenir de l'éducation à travers l'autonomisation et le partenariat ». Les organisateurs de l'événement mettent par ailleurs l'accent sur l'interactivité en proposant aux participants de rencontrer les lauréats des WISE Awards ou encore les entreprises soutenant le programme WISE Accelerator.

54 projets primés depuis 2009

Pour cette édition, les organisateurs tablent sur la présence de plus d'une centaine de participants et contributeur dont les débats seront suivis par 2 000 participants en provenance de 150 pays, autour de 50 sessions de travail. Cette manifestation qui clôturera ses travaux le 16 novembre met en avant la mise en place du WISE Majlis, un espace voulu par les organisateurs comme un espace de rassemblement et d'exposition où les échanges informels sont vivement encouragés.

Organisé chaque deux ans, ce sommet a accueilli, lors de ses précédentes éditions, des personnalités de premier rang comme l'ex-Première dame Michelle Obama, Lakhdar Ibrahimi (ex-sous-secrétaire général de l'ONU), Gordon Brown (ex-Premier ministre britannique), ou encore Jimmy Wales (co-fondateur de Wikipédia). Le prix WISE, doté d'une subvention de 20 000 dollars, a été lancé en 2009 et a déjà récompensé pas moins de 54 projets de par le monde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :