Diaporama Les prétendants au fauteuil d'Alassane Ouattara

Amadou Gon Coulibaly : le candidat masqué

Ingénieur de formation, l'actuel secrétaire général de la présidence a fait partie du cabinet du Premier ministre de 1990 à 1993, en tant que conseiller technique. Il occupe ensuite la fonction de ministre de l'Agriculture, dans le gouvernement de réconciliation national de 2003. Il fut ministre d'Etat sans interruption depuis cette période, jusqu'en 2010. Gon Coulibaly est également maire de la localité de Korhogo (Nord de la Côte d'Ivoire) depuis un peu plus de 15 ans sous la bannière du Rassemblement des républicains (RDR). Ce descendant de la famille qui a fondé son chef-lieu de Korhogo a servis sur un plateau, les voies de la 4e ville du pays, à Ouattara en 2009. Le poids de Gon Coulibaly au Nord de la Côte d'Ivoire le rend incontournable dans les tractations en haut lieu. (Crédits : Reuters)

Ibrahima Bayo Jr. 7 images

Suite à l'annonce d'Alassane Ouattara affichant son intention de ne pas rempiler en 2021, les pronostics se multiplient sur l'identité de son successeur. C'est la première fois de l'histoire politique ivoirienne qu'un chef d'Etat se retire sans désigner au préalable son dauphin. Une situation qui voit émerger plusieurs prétendant dans les rangs du RDR. Les anciens du régime Gbagbo pourraient également essayer de placer leurs pions pour reprendre le pouvoir. Tour d'horizon des principaux prétendants à la succession de Ouattara.