Libye/CPI : Fatou Bensouda va-t-elle inculper Nicolas Sarkozy ?

 |   |  495  mots
(Crédits : Reuters)
La perspective de voir un ancien président d’un pays occidental à la barre de la Cour pénale internationale (CPI) fait fantasmer tout un Continent. Pour la juridiction basée à La Haye, accusée de s’acharner sur les Africains, cette éventualité serait un signal d’impartialité et une confirmation de sa compétence universelle. Pour autant avec la plainte pour l’assassinat de Mouamar Kadhafi déposée par des mouvement citoyens africains contre Nicolas Sarkozy, la Procureure de la CPI, Fatou Bensouda ira-t-elle jusqu’à inculper l’ancien président français? Celle qui se pare de sa robe noire de la CPI a apporté des éléments de réponse à la question.

Le couperet de la plainte des mouvements citoyens devant la CPI parrainé par Tiken Jah Fakoly va-t-il s'abattre sur Nicolas Sarkozy ? Depuis le Mali où elle vient de boucler une visite de deux jours, Fatou Bensouda a été très attendue sur cette question.

Fatou Bensouda au piège de la compétence universelle

Sur fonds de remise en cause l'indépendance, l'influençabilité et l'impartialité de la Cour pénale internationale(CPI) qui érodent la confiance de la juridiction à compétence universelle, sa Procureure vient peut-être de s'être liée les mains sur le dossier du déclenchement fallacieux de la guerre en Libye qui a conduit à l'assassinat de Mouamar Kadhafi.

Prise au piège de sa compétence universelle, la CPI pourrait placer le dossier sur l'étagère des « situations sous enquête », un terme du jargon pour dire qu'elle conduit des investigations sur le dossier. Fatou Bensouda a en tout cas ouvert la perspective de voir Nicolas Sarkozy répondre de la plainte sur l'assassinat de Mouamar Kadhafi et de l'intervention française en Libye.

Dans le sillage d'une précédente plainte de 1.800 ONG qui accusent l'ancien président français de « déstabilisation de l'Afrique », plusieurs mouvements citoyens africains ont saisi la CPI d'une plainte contre Nicolas Sarkozy qu'ils accusent d'avoir assassiné l'ancien guide libyen. Fatou Bensouda vient de répondre aux dépositaires de la plainte.

 « Cette plainte a été déposée au Bureau du Procureur, le samedi [13 octobre 2017] dernier. Nous recevons beaucoup d'informations de crimes de ce genre. Nous allons soumettre cette accusation aux mêmes tests que toutes les autres allégations qu'on reçoit », a fait savoir Fatou Bensouda lors de la conférence de presse qui a clôture sa visite de 48 heures à Bamako au Mali.

Un voile de doute et de précautions sur l'inculpation de Sarkozy

Quelle sera la suite réservée à cette plainte? « Nous allons l'analyser, la vérifier puis la corroborer avec les vérifications que nous allons faire à notre niveau avant de décider de la suite à réserver à cette accusation», complète la Procureure de la juridiction basée à La Haye.

Fatou Bensouda vient peut-être d'ouvrir la porte à une enquête qui pourrait viser Nicolas Sarkozy sur l'assassinat du fondateur de la Jamahiriya. Hasard de calendrier ou ironie de l'Histoire ? La conférence de presse de Fatou Bensouda intervient à la veille du 20 octobre, date anniversaire de l'assassinat en 2011 de Mouamar Kadhafi.

Pour l'heure aucune poursuite n'a été lancée ni contre les commanditaires, ni contre les exécutants de la mort du Guide libyen. L'eventualité de voir Nicolas Sarkozy devenir compagnon de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé dans la cour de promenade du pénitencier de Haaglanden à la Haye, semble lointaine. Fatou Bensouda enveloppe l'accusation contre Nicolas Sarkozy d'un voile de doutes et de précautions. « Pour le moment, ce ne sont que des suspicions », conclut la première magistrate de la cour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2017 à 10:57 :
Enfin,

il serait temps que le fiasco Lybien soit payé.
Par hasard ca pourrait aussi faire ressortir l'histoire des cinquante Millions.
Bref ce serait enfin un début de justice dans un monde qui en manque singuliérement.
a écrit le 23/10/2017 à 17:54 :
"La conférence de presse de Fatou Bensouda intervient à la veille du 20 octobre, date anniversaire de **l'assassinat** en 2011 de Mouamar Kadhafi."

Donc il a bien été assassiné selon vos dires? C'est pas une critique c'est aussi ce que je pense...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :