Ouganda  : L'UE mobilise 85 millions d'euros pour aider les réfugiés du camp de Bidi Bidi

 |   |  485  mots
Situé à 50 kilomètres au Sud de la frontière entre le Soudan du Sud et l’Ouganda, Bidi Bidi est considéré aujourd'hui comme le plus grand camp de réfugiés au monde, avec celui de Zaatari en Jordanie..
Situé à 50 kilomètres au Sud de la frontière entre le Soudan du Sud et l’Ouganda, Bidi Bidi est considéré aujourd'hui comme le plus grand camp de réfugiés au monde, avec celui de Zaatari en Jordanie.. (Crédits : Reuters)
L'Union européenne vient de confirmer son appui à la prise en charge des réfugiés sud-soudanais en Ouganda. Ce nouvel engagement est intervenu à la veille du Sommet de la solidarité qui ambitionne de mobiliser 2 milliards de dollars d'aide aux réfugiés.

L'Union européenne n'a pas attendu le jour du Sommet de la solidarité pour les réfugiés, organisé en fin de la semaine dernière, pour agir. La veille même du sommet, l'UE a en effet promis de débloquer une somme de 85 millions d'euros à l'Ouganda pour faire face à la vague de réfugiés, dont le nombre est estimé à un million de Sud-soudanais. «Pour aider l'Ouganda à affronter cette situation sans précédent et pour soutenir les réfugiés les plus vulnérables, la Commission européenne a annoncé aujourd'hui une aide au développement de 85 millions d'euros», a déclaré Christos Stylianides, le commissaire européen à l'Aide humanitaire.

L'objectif de ce sommet organisé dans la capitale ougandaise Kampala est de mobiliser une enveloppe de 2 milliards de dollars pour la prise en charge des réfugiés dans les camps d'Ouganda. Avec cet appui, l'UE a ouvert le bal aux promesses de financement avancées par les Etats et les organisations internationales.

358 millions de dollars déjà mobilisés

Le Sommet de la solidarité pour les réfugiés a réussi à mobiliser des promesses d'aide des bailleurs de fonds pour un total de 358 millions de dollars. Une action saluée par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres :  «Nous ne pouvons pas nous arrêter là», a-t-il déclaré, conscient que l'objectif visé par son institution à travers le sommet n'a pas été atteint.

En effet, même s'ils constituent une somme importante, les 358 millions de dollars restent insuffisants, voire insignifiants par rapport au 2 milliards attendus. «Cette solidarité internationale est absolument cruciale actuellement», a dit Antonio Guterres. Malheureusement, la communauté internationale devra attendre encore d'autres échéances avant de pouvoir répondre efficacement aux besoins des réfugiés.

Le responsable européen, qui rendait visite avec le Haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi, au camp d'Imvepi, a exprimé la préoccupation de l'Union européenne par rapport à la situation des réfugiés.

D'après les Nations Unies, près de 947 000 réfugiés sud-soudanais sont actuellement pris en charge en Ouganda, alors que le pays en accueille au total 1,2 million. Quelques années après son l'indépendance en juillet 2011, le Soudan du Sud a replongé dans une guerre civile au mois de décembre 2013. Le bilan a été lourd, avec des dizaines de milliers de morts et plus de 3,7 millions de personnes déplacées. Depuis quelques mois, l'accord de paix signé en août 2015 a volé en éclat avec de violents combats dans la capitale Juba. Les affrontements ont eu pour conséquence des déplacements massifs  de Sud-soudanais. On décompte au total 743 000 arrivées de réfugiés en Ouganda, dont 2 000 en moyenne chaque jour. Bidi Bidi, aujourd'hui le plus grand camp de réfugiés au monde, accueille à lui seul, 270 000 personnes, quelques mois seulement depuis son installation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :