RCA : une aide européenne pour aider Bangui à maintenir la stabilité dans le pays

 |   |  375  mots
Un soldat de l'EUFOR RCA, une force opérationnelle dirigée par l'Union européenne en République centrafricaine, et remplacé depuis le 15 mars 2015 par la Mission militaire européenne de conseil en République centrafricaine (EUMAM RCA.
Un soldat de l'EUFOR RCA, une force opérationnelle dirigée par l'Union européenne en République centrafricaine, et remplacé depuis le 15 mars 2015 par la Mission militaire européenne de conseil en République centrafricaine (EUMAM RCA. (Crédits : Reuters)
L'Union européenne vient de confirmer ce vendredi 9 son appui à un programme de soutien financier destiné à la République centrafricaine. Les fonds, d'une enveloppe totale de 382 millions d'euros. Les fonds devront contribuer à la consolidation de la paix et au développement du pays.

Les partenaires techniques et financiers de la République centrafricaine (RCA) se mobilisent pour éviter un retour à la violence. Et pour joindre l'acte à la parole, un programme de soutien financier au pays a été mis sur pied par la communauté internationale, via la Conférence des donateurs en conclave à Bruxelles, la capitale européenne.

Ce vendredi, l'Union européenne (UE) a en effet affirmé dans un communiqué qu'elle avait apporté dans le cadre de ce programme un appui de 382 millions d'euros. D'après le document, les termes de l'accord de financement ont été signés en milieu de semaine dans la capitale belge par le commissaire européen à la coopération internationale et le développement, Neven Mimica, et le ministre centrafricain de l'Economie et de la coopération internationale, Félix Moloua.

«Au moment où le pays est secoué par la recrudescence de la violence, l'Union européenne réaffirme par la signature de ce programme de 382 millions d'euros qu'elle est et restera le partenaire principal de la RCA sur le chemin vers le développement durable et inclusif», a déclaré Neven Mimica.

D'après l'institution européenne, cet important appui contribuera d'abord à la consolidation de la paix et à assurer le développement économique et social en Centrafrique, d'ici 2020. Une promesse faite en novembre dernier, lorsque l'UE avait exprimé son engagement à venir en aide au pays, lors de la table ronde qui avait réuni les partenaires financiers de Centrafrique

Trois secteurs prioritaires

L'aide européenne porte essentiellement sur trois secteurs : la gouvernance économique et le social, la réforme du secteur de la sécurité et la gouvernance démocratique, ainsi que la résilience rurale et la création d'emplois. Des secteurs dans lesquels des réformes s'imposent et où le renforcement des capacités actuelles de gouvernance est nécessaire.

Notons qu'avec son appui, l'UE est le deuxième partenaire à s'engager auprès de la RCA en l'espace de trois mois. Avant l'instance européenne, la Banque mondiale s'était engagée avec un accord de financement de  500 millions de dollars. Le vice-président de l'institution, Makhtar Diop, était d'ailleurs à Bangui du 10 au 12 mars 2017 en vue de discuter des modalités de cet appui qui devrait s'étendre sur 3 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :