« Marchés d’esclaves » : quand la Libye devient la nouvelle Gorée ?

 |   |  488  mots
(Crédits : Reuters)
C’est un traitement scandaleux et inhumain qui exhume chez les Africains de lointains et douloureux souvenirs surgis d’un passé que l’on croyait révolu. Le personnel de l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) au Niger et en Libye a fait état, dans un communiqué diffusé ce mardi 11 avril, de l’existence d’un commerce de migrants subsahariens, vendus pécuniairement comme « esclaves » sur des « marchés » en Libye. Un commerce immoral qui prolifère dans l’indifférence totale dans une Libye dévastée par la guerre et qui tend à devenir une sorte de nouvelle Gorée pour les migrants.

Des migrants subsahariens « échangés » entre 200 et 500 dollars pour ensuite être affectés à des travaux de maisons libyennes. D'autres séquestrés, torturés et obligés à appeler leurs familles afin qu'elles payent leur libération. En Libye, dénonce l'OIM dans un communiqué, des centaines de migrants et de migrantes subsahariens sont vendus publiquement dans des « marchés » ou des garages.

200 à 500 dollars pour "acheter" un migrant comme esclave

Selon plusieurs témoignages recueillis au cours d'une enquête du personnel de l'OIM auprès de migrants rescapés, « vous allez au marché, et vous pouvez payer entre 200 et 500 dollars pour avoir un migrant », dénonce Othman Belbeisi, le chef de la mission de l'OIM en Libye. « Après l'avoir achetée, vous devenez responsable de cette personne. (...) Certaines d'entre elles s'échappent, d'autres sont maintenues en servitude », ajoute le responsable, repris par les médias du monde entier.

Le calvaire des migrants ne s'arrête pas là. « Des migrants subsahariens étaient vendus et achetés par des Libyens, avec l'aide de Ghanéens et de Nigériens qui travaillent pour eux », rapporte le personnel de l'OIM selon des récits de migrants. Sur la route de la migration entre le Niger et la Libye notamment à Sbaha, Misrata ou Tripoli, les migrants subsahariens sont pour la plupart victimes de passeurs sans scrupules qui les livrent par la suite à des « acheteurs » libyens.

Toujours selon les témoignages, les ravisseurs séquestrent ensuite les migrants, libérés après avoir convaincu, sous la torture, leur famille de verser entre 300 000 francs CFA (environ 480 dollars) et 600 000 francs CFA (970 dollars environ) via un transfert Western Union ou Money Gram. Les femmes migrantes sont victimes de sévices corporels et contraintes aux travaux domestiques de leur « acheteur » quand elles ne sont pas réduites en esclaves sexuelles.

Situation désastreuse, communauté internationale muette

« La situation est désastreuse. Nous savons que les migrants qui tombent dans les mains des trafiquants sont confrontés à la malnutrition systématique, aux abus sexuels et même au meurtre », résume Mohammed Abdiker, le directeur des opérations d'urgence de l'OIM.

Face au désastre décrit par l'organisation affiliée à l'ONU, une communauté internationale silencieuse et immobile face à des violations ouvertes et graves de droits de l'Homme. Plus loin, la dénonciation de l'OIM fait remonter de douloureux souvenir d'un passé douloureux en Afrique.

Les pratiques « esclavagistes » en cours en Libye et le commerce qu'elles vont contribuer à faire naître, sont presque comparables à celles du temps de l'esclavage dont l'île de Gorée, au large de Dakar porte encore les vestiges avec sa très visitée « Maison des esclaves ». Les marchés libyens d'esclaves qui fleurissent en Libye sont autant de « maisons d'esclaves » qui foulent la dignité humaine. Si rien n'est fait, cette Libye dévastée par la guerre et minée par l'instabilité est en passe de devenir, la « Nouvelle Gorée » !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2017 à 11:24 :
Monstrueux !
a écrit le 17/04/2017 à 22:10 :
Voila une des conséquences de ce qu'ont fait Bernard Henri Levy et Sarkozy de la Libye en voulant s'acheter une "virginité diplomatique" alors qu'ils avaient longtemps bénéficié des largesse de Kaddafi en contre partie d'un "aveuglement" intéressé quant aux actions de ce dyctateur avéré.
a écrit le 17/04/2017 à 17:12 :
Les arabo et/ou musulmans ont toujours pratiqué l'esclavage et le trafic d'êtres humains et ce sont des africains musulmans comme eux qu'ils traitent comme des animaux, sinon pire.

Africains, restez chez vous, vous n'apprenez jamais rien de l'histoire, si vous devez souffrir, alors souffrez pour construire et développer votre pays...!

Arrêtez d'être toujours des mendiants dans ce monde.....!
a écrit le 17/04/2017 à 17:09 :
Les arabo et/ou musulmans ont toujours pratiqué l'esclavage et le trafic d'êtres humains et ce sont des africains musulmans comme eux qu'ils traitent comme des animaux, sinon pire.

Africains, restez chez vous, vous n'apprenez jamais rien de l'histoire, si vous devez souffrir, alors souffrez pour construire et développer votre pays...!

Arrêtez d'être toujours des mendiants dans ce monde.....!
a écrit le 16/04/2017 à 8:48 :
quelle horreur a notre époque cette indifférence des personnes qui sont comme nous , etre ainsi traité , nos gouvernements ont cette charge de réagir ou alors complice
a écrit le 14/04/2017 à 18:33 :
DÉSASTREUX, INFÂME et TRISTE...Voila,les quelques mots qui définissent la situation actuelle qui sévit en Libye.
D'abord,il faut retenir que la pratique du commerce d'esclaves a tout toujours existé chez les individus qui pratiquent la religion musulmane.Après la déstabilisation de la Libye marquée la chute du régime de Mouammar Khadafi, les Libyens qui ont toujours vécus dans l'opulence,ignorant les vertues du travail ne pouvaient que s'adonner à de telles pratiques.
La communauté internationale,trouve son intérêt dans cette situation désastreuse parce que la Libye est une étape importante dans le processus du rêve européen. Pour les Européens, ce qui se passe en Libye contribue à décourager les migrants Africains dans leurs quêtes du RÊVE EUROPÉEN.
a écrit le 13/04/2017 à 22:25 :
C'est honteux, ignominieux et condamnable. J'ai toujours été horrifié par le manque d'humanité des gens. Certains gens au prétexte d'avoir la couleur de peau plus claire se prennent pour Dieu, même en Afrique Bon sang! Les pays arabes (y compris les africains du nord) ont toujours été méprisants envers les noirs. Personne ne dénoce, ne dir rien! TOUS COMPLICES!

C'est DU RACISME ET INHUMAIN

Oui que font les soit disant chefs de ces pays là?
si LA Justice existait dans ce monde, ces gens devraient comparaitrent en justice et condamnés
a écrit le 13/04/2017 à 20:26 :
Le naturel revient au galop, l'islam n'a jamais interdit l'esclavage mais au contraire encouragé. Et que font les pays africains et l'OUA pour dénoncer cette pratique barbare ?
a écrit le 13/04/2017 à 20:11 :
Je pense que c'est désastreux et scandaleux ce que fait la Libye, vendre les humains au 21e siècle.
Que les États au Sud du Sahara s'entendent pour livrer la guerre à la Lybie et trainer les auteurs de ces actes au tribunal international africain qui les condamnera à vie pour servir de leçon aux autres.
Qui sait si ce ne sont pas ces pays européens qui les poussent à faire ces besognes ignobles pour décourager l'immigration? raison pour laquelle ils ne réagissent pas si c'était les européens qui étaient traité ainsi ils auraient réagis. Que l'Afrique prenne sa responsabilité en main.
Réponse de le 15/04/2017 à 2:17 :
bien dis cher ami !
a écrit le 13/04/2017 à 18:03 :
vous n'avez a rien à dit de l'affaire de imitation
a écrit le 13/04/2017 à 17:24 :
pour quelques dollars
a écrit le 13/04/2017 à 15:26 :
Les occidentaux vendent bien maintenant des enfants produits dans des fermes à bébés...... Alors que de l'autre côté, ils en tuent des milliers, grâce à l'encouragement à l'avortement. Les gens malades se trouvent en occident, bien plus qu'en Afrique.
a écrit le 13/04/2017 à 15:21 :
Mais qui a destabilisé la Libye pour l’empêcher de mettre en place un système monétaire africain faisant concurrence au dollar ? L'Otan, donc aussi la France de Sarkozy. Aux prochaines élections son premier ministre se présente (Fillon). Mais parmi les mondialistes il y a aussi Macron, Hamon... Si les Français ne veulent plus avoir les mains sales, ils n'ont qu'à voter pour un frexit en urgence (Asselineau).
a écrit le 13/04/2017 à 13:46 :
Ce serait plutôt un nouveau Zanzibar qu'une nouvelle Gorée.
http://www.lpld.fr/index.php/faits-divers/zanzibar-une-plaque-tournante-de-l-esclavage-au-xviiie-siecle

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :