Politique migratoire américaine : Trump décide l'expulsion de 90 kényans

 |   |  375  mots
(Crédits : Reuters)
La promesse électorale surréaliste de Donald Trump de renvoyer les migrants clandestins aux Etats Unis n'était finalement pas de la surenchère. Le président vient de renvoyer un groupe de moins d'une centaine de migrants au Kenya et en Somalie.

La sévère politique migratoire du président américain, Donald Trump, a déjà commencé. Plus de 90 Somaliens et Kenyans sont arrivés mercredi à Nairobi, capitale du Kenya, après avoir été expulsés des États-Unis, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Eric Kiraithe.

Selon des sources sécuritaires de l'aéroport de la capitale kényane, les Somaliens étaient arrivés par avion à Mogadiscio, la capitale de Somalie, tandis que les Kenyans ont été remis en liberté. D'autres responsables ont souligné que ce nombre était nettement plus élevé que dans les cas similaires précédents, exprimant leurs craintes que les autorités américaines ne soient en train de durcir leur traitement des immigrants clandestins.

Une promesse électorale surréaliste...

Il faut dire que le durcissement de la politique migratoire est une promesse phare de la campagne électorale du milliardaire américain. Il avait en effet déclaré que les États-Unis sont « le seul pays au monde dont le système d'immigration place les besoins des autres nations en avance sur les siens ». Une déclaration qui a lui valut les critiques de ses adversaires politiques. L'ancien président Barack Obama avait déclaré qu'un plan pour la déportation massive des immigrants sans papiers était irréaliste. Dans une interview accordée à la chaine américaine, ABC News, Obama a déclaré qu'il ne sait pas « d'où Trump va chercher l'argent pour financer une telle chose. Cela nous coûterait des centaines de milliards de dollars pour exécuter ce plan ».

Selon des chiffres livrés par des médias américains, on estime à 30.000 le nombre d'immigrants clandestins kenyans qui courent un risque imminent d'être expulsés des États-Unis vers leur pays. Globalement, il y a environ 11 millions d'immigrants clandestins aux États-Unis que Trump a menacé d'expulser alors qu'il était sur la piste de campagne.

Trump, capable de tout...

Vu l'importance du chiffre, beaucoup d'observateurs pensaient qu'il allait baisser le ton après avoir remporté les élections, mais il est aujourd'hui clair que Trump est aussi déterminé de durcir sa politique d'immigration que la construction du mur séparant son pays et le Mexique, dont il a signé un décret pour le mettre sur les rails.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2017 à 19:09 :
Ni les USA, ni l'Europe ne peuvent résorber notre milliards des miséreux. Nous devons améliorer la situation chez nous. Chapeau bas au Sénégal grâce à qui la dictature a perdu un pays. C'est le genre d'initiative à encourager. Investir l'argent de l'Afrique en Afrique. Et qu’émerge une conscience politique africaine qui fera que les Africain se sentent CONCERNÉS par ce qui se passe chez leurs voisins Africains. On ne sera jamais nulle part mieux que sur notre cher continent. Bâtissons le, faisons-en une "ville refuge" pour tous les Africains en leur ouvrant notre porte.
a écrit le 28/01/2017 à 15:59 :
Normal que personne ny ait cru ! Vu que nos politiques n'ont aucune etique, aucune morale - ils mentent comme des "arracheurs de dents " - la, ils sont prit au piege ! Jirai m^eme plus loin : que les migrants qui desirent rester en Occident soient obliges de se convertir au christianisme' soit lune des differentes formes du protestantime, ou alors catholicisme, orthodoxie ou judai"sme- puique les Occidentaux qui desirent rester au Moyen-Orient doivent se convertir a lIslam sils veulent vivre en paix et sils pratiqent une religion chretienne cela doit rester dans la discretion la plus complete, ils doivent m^eme se mefier de leurs domestiques -
a écrit le 28/01/2017 à 11:37 :
Cool
a écrit le 28/01/2017 à 10:37 :
je vois en lui un homme de parole ;certes dans son mandat il aura de réels ennuis mais il est formidable ce Monsieur là
a écrit le 27/01/2017 à 22:46 :
Il faut vraiment que le "journaliste" s'appelle Mehdi LahdidiBoumboumTralala pour OSER un intertitre comme "Une promesse électorale surréaliste ..." !
Evidemment ça change des politicards précédents un Président des Etats-Unis qui:
1/ dit ce qu'il va faire une fois aux manettes
et
2/ une fois à la Maison-Blanche, fait ce qu'il avait dit qu'il ferait ...
a écrit le 27/01/2017 à 22:28 :
TROMPE a le temps de se rendre compte qu'il ne connait rien de la gestion d'un pays et que ses rêve sont loin de la réalité. De toutes les façons lé mur (pas celui d'avec le mexique) n'est pas loin. Il y va tout droit et à toute vitesse.
a écrit le 27/01/2017 à 22:10 :
Aimer trump le president des USA
a écrit le 27/01/2017 à 19:22 :
Mr Trump est un homme de parole
Le controle de l'immigration etait une de ses lignes de campagne presidentielle, il l'a dit Il le fait
Congrulations Sir Trump!
Many politics in the World must do the same!!
a écrit le 26/01/2017 à 20:30 :
D'un autre côté Trump est President des Usa et il me semble qu'il a le droit de le faire si la législation le permet....
a écrit le 26/01/2017 à 19:13 :
En fin le nouveau monde nous les africains nous allons prendre notre destin en main
Nous pouvons proposer exprimer évaluer demander critiquer étant en bonne relation avec les autres
Réponse de le 27/01/2017 à 22:47 :
Nous Africains devons travailler pour nos pays, nous n'aurons pas besoin d'aller ailleurs
Réponse de le 28/01/2017 à 16:55 :
Exactement - beaucoup dicuter car vous ^etes tres fort en palabres ! Jadore vos proverbes, vos citations plein de bons sens - ca vaut les fables de La Fontaine - vous pourrez negocier au juste prix l export de vos produits, les echanges equitables de produits et de competences
a écrit le 26/01/2017 à 16:47 :
Tandis que l'europe elle en matière migratoire est propre sur elle: "L'UE veut des camps pour retenir les migrants en Afrique" http://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN15A201/l-ue-veut-des-camps-pour-retenir-les-migrants-en-afrique.html

Pareil pour la Chine qui accueille les migrants à tour de bras c'est bien connu hein, ah il a belle gueule le capitalisme tiens. Bon pour les japonais ça peut se comprendre vu qu'ils n'ont que des montagnes ça manque fortement de place quand même là-bas...

"Elle veut maintenant aller plus loin et renvoyer chez eux les migrants récupérés en mer."

Il faut lire cette hallucinante dépêche reuteurs dégoulinante d'hypocrisie et de mauvaise foi, vraiment.

Merci.
Réponse de le 26/01/2017 à 19:25 :
A quoi servent les frontières, le passeport et les visas si les étrangers peuvent s installer sans demander l autorisation ? C est dingue quand je pars a l étranger j ai un passeport et je demande un visa pour certain pays sinon c est la porte, je ne rentre pas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :