Mines : Kinross Gold Corporation veut doubler son pesant d'or en Mauritanie

 |   |  364  mots
(Crédits : Reuters)
Kinross Gold Corporation revoit à la hausse ses ambitions en Mauritanie. La compagnie minière canadienne, présente dans le pays depuis 2010, a annoncé lundi 18 septembre le déblocage d’un investissement estimé à un demi-milliard de dollars pour augmenter les capacités de production de la mine d’or de Tasiast que le mineur basé à Toronto exploite par l’entremise de sa filiale Tasiast Mauritanie Limited S.A (TMLSA).

Kinross Gold Corporation stimule son appétit en Mauritanie. La compagnie minière canadienne qui exploite la mine d'or de Tasiast au "pays au million de poètes" à travers sa filiale Tasiast Mauritanie Limited S.A (TMLSA), vient d'annoncer le lancement de la phase II du projet d'expansion de ladite mine.

Le cinquième producteur d'or au monde qui a vu sa production chuter en 2016 en Mauritanie, 4,9 tonnes d'or l'année dernière contre 6,2 l'année précédente, a confirmé ce lundi 18 septembre, le déblocage de 590 millions de dollars pour réaliser cette opération qui devrait commencer début 2018 et s'achever au troisième trimestre de 2020.

Il s'agira notamment de construire des équipements de broyage et de concassage supplémentaires devant amener la capacité de traitement du circuit à 30.000 tonnes de minerais d'or par jour contre 12.000 tonnes par jour actuellement. Ce qui fera de Tasiast une « mine de classe mondiale ».

Tout en réduisant ses coûts de production

L'investissement devra également permettre au mineur basé à Toronto qui revendique plus de 4.000 employés et sous-traitants travaillant en Mauritanie, de produire à faibles coûts. Si en 2017, les actions de Kinross ont augmenté de 40% bien avant la hausse de 3,3% de l'indice mondial de l'or de S & P, grâce à de solides résultats financiers et à des attentes de maintenir la croissance de la production à un moment où la production de ses pairs diminue, le géant canadien veut réduire « drastiquement » ses coûts d'exploitation.

Le mineur avait d'ailleurs annoncé des coupes au mois de mai dernier suscitant une vive colère chez ses employés en Mauritanie qui réclament le maintien de leurs avantages sociaux notamment les prises en charge de l'assurance-maladie, les impôts sur leurs salaires et les bonus trimestriels.

Si les travailleurs de la plus grande d'or en Afrique de l'Ouest avec des réserves de quelque 260 tonnes ont mis fin à leur mouvement d'humeur au mois de juin dernier suite à un accord préliminaire, TASIAST Mauritanie Limited SA (TML SA) ne dévie pas de sa politique de réduction des coûts de production. Le mineur a licencié pour motifs économiques plus de 600 employés entre 2013 et 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :