Sopra Banking Software pilote ses activités pour la zone MEA depuis Casablanca

 |   |  501  mots
L'éditeur de logiciels bancaires, Sopra Banking Software, compte aujourd'hui plus de 800 clients répartis à travers 70 pays.
L'éditeur de logiciels bancaires, Sopra Banking Software, compte aujourd'hui plus de 800 clients répartis à travers 70 pays. (Crédits : Pixabay)
Sopra Banking Software veut renforcer sa présence en Afrique et au Moyen-Orient depuis le Maroc. La filiale du groupe Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique, vient de choisir Casablanca comme siège pour piloter ses activités dans la zone économique cible. Plusieurs motifs ont été avancés pour justifier ce choix stratégique.

Depuis Casablanca, Sopra Banking Software voit grand en Middle East & Africa (MEA). La filiale du groupe Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique renforce son orientation stratégique et ses ambitions sur le continent africain en choisissant Casablanca comme siège pour mener à bien ses activités dans la région économique qui regroupe les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique.

Pourquoi Casablanca?

Et le choix de Casablanca est bien justifié. Il s'inscrit dans la continuité d'une suite logique d'une présence de plus de dix ans au Maroc «où la société s'est imposée progressivement auprès des banques comme un acteur privilégié pour leurs activités quotidiennes et leur transformation digitale», estime notamment Patrick Navarro, directeur général de la zone MEA de la société.

La stratégie qui se base sur une approche de partenariat à long terme a bien porté ses fruits. Sopra Banking Software vient d'obtenir le statut Casablanca Finance City (CFC). Ce label est réservé aux entreprises qui développent leur siège régional à Casablanca et utilisent cette base pour piloter leurs activités sur le continent.

«Le statut CFC vient confirmer la pertinence de notre vision et notre stratégie sur le marché africain. Installer le siège de nos activités sur la zone MEA au Maroc, au cœur de nos opérations sur le continent, officialise notre engagement dans la durée», explique Patrick Navarro.

 Un vieux projet prometteur

Déjà en 2014, le spécialiste des solutions progiciels bancaires et financières caressait l'ambition de faire de la métropole marocaine son hub pour l'Afrique. L'éditeur qui veut augmenter sa part de marché sur le continent a considérablement élargi ces dernières années son portefeuille clients profitant d'une situation privilégiée de certaines banques marocaines qui nourrissent de grandes ambitions en Afrique.

Parmi ces banques figurent notamment Attijariwafa bank, BMCE, BCP, entre autres.  Avec plus de 200 banques clientes en MEA, Sopra Banking Software est présente dans 40 pays africains. Pour accompagner davantage ses clients dans leur problématique de développement et de transformation digitale dans sa zone cible, l'entreprise qui se positionne déja comme éditeur majeur en Afrique et au Moyen-Orient veut encore aller plus loin. Objectif ? Accélérer sa croissance en accompagnant les banques dans leur développement et dans leur stratégie internationale. Il faut dire que la zone cible, notamment Afrique est très prometteuse. Selon la Banque mondiale, les économies africaines devraient croître plus rapidement que l'économie mondiale au cours de la prochaine décennie. L'institution de Bretton Woods estime que les économies des pays africains augmenteront de 4 à 7 pour cent par an d'ici 2019.

Pour renforcer ses activités sur la zone MEA depuis Casablanca, Sopra Banking Software Morocco prévoit le recrutement de plusieurs talents locaux dans les années à venir afin de porter le nombre de son personnel à 300 dans le royaume, a confié Patrick Navarro à La tribune Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :