Nigéria : Shoreline et Shell s'attaquent à la distribution de gaz à Lagos

 |   |  344  mots
(Crédits : Reuters)
L’approvisionnement en gaz naturel à Lagos semble intéresser de plus en plus d'acteurs. La compagnie nigérienne d'énergie Shoreline et la filiale de la compagnie Shell, Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC) viennent de signer un accord de partenariat visant à rendre plus fluide la distribution de gaz dans la capitale commerciale du Nigéria. Les dessous de ce partenariat.

La compagnie nigérienne d'énergie Shoreline et l'unité locale de Shell, Shell petroleum development company du Nigéria (SPDC) s'attaquent que marché du gaz naturel à Lagos. Les deux sociétés ont signé lundi 11 septembre un accord de 300 millions de dollars pour développer une infrastructure de gaz autour de la capitale commerciale nigériane.

L'accord vise à étudier la possibilité d'acheter, de commercialiser, de distribuer et de vendre du gaz naturel aux consommateurs et aux entreprises de Lagos notamment dans les zones huppées de l'île Victoria, d'Ikoyi, de Lekki et de l'Epe. Et cela semble une bonne affaire pour la filiale de Shell et la société nigériane car l'accord prévoit des droits exclusifs de distribution et de vente de gaz dans ces zones.

« Nous nous engageons dans ce partenariat avec Shoreline afin de renforcer nos capacités d'approvisionnement et notre savoir-faire en matière de distribution pour livrer du gaz aux clients situés dans les zones de concession. Il s'agit d'une étape importante dans l'expansion du marché national du gaz nigérian dont nous avons été les pionniers depuis les années 1960.», a déclaré Philip Mshelbila, Directeur général pour le gaz chez SPDC.

Un coup de pouce pour les efforts d'approvisionnement en gaz?

Pour sa part, Kola Karim, Président de la compagnie Gasland et top manager de Shoreline Energy estime que le partenariat permettrait de renforcer l'approvisionnement en gaz dans le pays.

« Le partenariat est un sérieux coup de pouce pour les efforts d'approvisionnement en gaz du gouvernement fédéral et de l'administration de Lagos et offrira des avantages tangibles aux entreprises et aux ménages installés à Lagos », a t-il estimé.

Au mois de juin dernier, Shoreline a réaffirmé d'ailleurs ses ambitions de mettre davantage l'accent sur le gaz plutôt que sur le pétrole dans le pays de l'Afrique de l'Ouest, qui a la neuvième plus grande réserve de gaz prouvée au monde. La réserve est estimée à 187 milliards de mètres cubes .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :