Maroc : la Cité Mohammed VI Tanger-Tech sur « la bonne voie », selon ses promoteurs

 |   |  497  mots
(Crédits : DR)
Le gigantisme du projet de la Cité Mohammed VI Tanger-Tech a fini par installer des doutes sur sa «faisabilité». Les promoteurs chinois et marocains, notamment BMCE Bank of Africa et le groupe chinois Haite, ont fait face à la presse ce matin à Casablanca pour réaffirmer leur engagement et communiquer sur l’état d’avancement de ce projet doté d'une enveloppe de 11 milliards de dollars.

Les travaux de construction de la « Cité Mohammed VI Tanger Tech » débuteront avant fin 2017 mais le plan global de la période primaire a été essentiellement achevé, a indiqué ce matin le promoteur du projet, le chinois Haite, lors d'une conférence de presse à Casablanca, consacrée à l'état d'avancement de la nouvelle cité qui sera installée près de Tanger.

Sur la bonne voie

Comme pour balayer les doutes sur la faisabilité du projet, le groupe chinois a rassuré quant aux premières investigations menées en coopération étroite avec le Ministère de l'Industrie, la Région TangerTétouan-Al Hoceima et le Groupe BMCE Bank Of Africa, le travail de planification et une étude détaillée ont déjà été réalisés. Les résultats préliminaires sont disponibles, a indiqué Li BIAO, Président du groupe chinois dans une vidéo projetée dans la salle de conférence au Siège de BMCE Bank of Africa, où s'est déroulée ce matin la rencontre avec la presse.

Outre le partenaire chinois, les hauts responsables marocains qui ont pris part à cette conférence de presse, notamment le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy, ont également affiché leur satisfecit quant à l'état d'avancement de ce projet de grande ampleur. Othman Benjelloun, Président de BMCE Bank of Africa, s'est réjoui « de ce qui a été fait » jusque-là. « La cité est sur le bonne voie », a fait savoir Benjelloun avant de confier qu'il est régulièrement sollicité par des opérateurs chinois prêts à investir dans le projet.

« En tant qu'un des promoteurs de ce projet multidimensionnel, nous vous réaffirmons la mobilisation sans faille de toutes les composantes de notre Groupe, afin de contribuer à cette œuvre collective de réaliser, au Nord du Maroc, ce qui préfigure indéniablement une œuvre de développement intégrée, industrielle et de services, économique et sociale, productrice et résidentielle, écologique et technologique : la Cité Mohammed VI Tanger - Tech » a-t-il poursuit.

100.000 emplois à générer

La Cité qui, une fois sortie de terre, représentera « une plateforme de production et d'échanges triangulaire entre la Chine, le Maroc et le reste du monde », a été officiellement lancée, en mars dernier, sous la présidence effective du roi marocain Mohamed VI à Tanger.

Ce gigantesque plan de développement transformera la ville de Tanger en un carrefour entre l'Europe, l'Asie et l'Afrique. La cité qui sera située sur un terrain de 2000 hectares dans la commune d'Al Aouama va engloutir 11 milliards de dollars, soit un milliard dans un premier temps pour la phase construction et dix milliards de dollars d'investissement industriel.

Les premiers 500 hectares seront principalement au service de l'industrie. Cette plateforme Industrielle accueillera au minimum 200 grandes entreprises industrielles chinoises et internationales ainsi que leur écosystème de production intégré dans 10 zones. A terme, la cité Tanger Tech devrait générer 100.000 emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2017 à 0:24 :
On veut pas de pollution chinoise au Maroc!
a écrit le 27/07/2017 à 23:10 :
ca va en faire des migrants qui tenteront de venir d'espagne pour travailler au maroc
Réponse de le 28/07/2017 à 13:17 :
Oui c'est sûr, il y'a déjà de nombreux espagnols qui fuient la crise en allant s'installer au Maroc pour y travailler ou y monter des projets

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :