Investissements  : mission décisive de la BAD au Togo

 |   |  542  mots
A travers les programmes de sa nouvelle stratégie, la BAD attend des retombées positives sur les conditions de vie de la population togolaise.
A travers les programmes de sa nouvelle stratégie, la BAD attend des retombées positives sur les conditions de vie de la population togolaise. (Crédits : DR)
Une mission de la Banque africaine de développement passe actuellement en revue ses projets au Togo. Soutenue par la BAD, la croissance économique du pays devrait être davantage inclusive d’ici 2021.

La Banque africaine de développement (BAD) se préoccupe de plus en plus des avancées économiques du Togo. Une de ses missions est à Lomé depuis mardi dernier dans le but de passer en revue les programmes de la BAD avec le gouvernement togolais. D'après le cabinet de la primature togolaise qui a révélé l'information, il s'agit de l'aide budgétaire et des programmes de développement mis en œuvre dans le pays par l'institution financière.

«La première mission séjourne dans notre pays pour discuter de l'évolution du programme national de développement des agropoles. La seconde mission travaille sur l'appui budgétaire que la Banque africaine de développement va accorder au Togo dans le cadre du grand programme que le gouvernement togolais a signé avec le FMI.  Un appui budgétaire capital pour pouvoir soutenir les réformes que la BAD souhaite afin de permettre le lancement des agropoles», note-t-on dans le communiqué de la primature.

«Nous avons insisté sur le concept des agropoles, sur la vision de la banque par rapport à ce concept et aussi sur les réformes clés que nous souhaitons voir menées par l'Etat et le secteur privé... Le Premier ministre nous a présentés la vision du gouvernement, les ambitions du chef de l'Etat, ainsi que les résultats que le Togo veut tirer de ses grands programmes qu'il souhaite lancer comme celui des agropoles», a confié Serge N'Guessan, le représentant de la BAD au Togo.

Améliorer les conditions de vie des populations

Cette mission de la BAD au Togo n'est pas isolée. L'an dernier, l'institution financière multilatérale avait déjà affiché ses projets pour le pays sur la période 2016-2020. Elle s'est engagée à ce que la croissance économique togolaise soit inclusive après ces cinq ans. «C'est primordial d'orienter nos actions pour faire en sorte que cette croissance soit plus inclusive. La nouvelle stratégie d'intervention de la BAD au Togo pour la période 2016-2020 devra donc avoir comme objectif majeur de renforcer l'impact positif de ses opérations sur le bien-être et les conditions de vie des populations togolaises», avait déclaré le représentant local de la Banque qui se confiait à la presse le 30 septembre 2016 en marge d'une rencontre sur la nouvelle stratégie d'intervention de la BAD au Togo.

Selon N'Guessan, la banque accentuera ses efforts sur trois principaux axes : le développement des infrastructures de soutien à la transformation socio-économique inclusive, l'appui aux réformes financières, et l'amélioration de la gouvernance sectorielle et locale. Ces cinq dernières années, le Togo est passé par une période économique stable, avec une croissance moyenne de 5%, alors que l'incidence de la pauvreté a chuté de 61,7 % en 2006 à 58,7 % en 2011.

Pour rappel, la mission de la BAD, reçue le mercredi 17 mai par le Premier ministre Komi Sélom Klassou, terminera ses travaux samedi prochain, où un compte rendu sera présenté au chef de gouvernement.

«Le Premier ministre nous a donné des orientations et sur la base de celles-ci, nous allons continuer le travail et revenir vers lui pour lui présenter nos recommandations et propositions», a précisé Serge Nguessan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :