Diaporama Expatriés : ces villes africaines où la vie est devenue encore plus chère

Accra

La capitale ghanéenne est la ville africaine du Top 20 dont le coût de la vie pour les expatriés a le plus augmenté par rapport à son niveau de 2015. En effet, Accra est montée de 10 places dans le classement au 13ème rang continental. (Crédits : DR)

Ristel Tchounand 10 images

Selon le Top 20 de l'expert de la mobilité internationale ECA International, Luanda, la capitale angolaise qui est n°2 mondiale, reste la ville africaine au coût de la vie le plus élevé pour les expatriés. Viennent ensuite Kinshasa (RDC), Khartoum (Soudan), Libreville (Gabon), Pointe Noire (Congo), Brazzaville (Congo), Conakry (Guinée), Abidjan (Côte d'Ivoire), Yaoundé (Cameroun), N'Djamena (Tchad), Malabo (Guinée équatoriale), Freetown (Sierra Leone), Accra (Ghana), Dakar (Sénégal), Harare (Zimbabwé), Bamako (Mali), Cotonou (Bénin), Ouagadougou (Burkina Faso), Addis-Abeba (Ethiopie) et Nairobi (Kenya). Excepté Brazzaville qui a fait un statu quo par rapport à son niveau de 2015, le coût de la vie pour les expatriés s'est renchérit dans toutes ces métropoles en 2016. Certains cependant se sont particulièrement démarquées. Diaporama.