Diaporama Expatriés : ces villes africaines où la vie est devenue encore plus chère

Ces villes africaines où la vie s’est renchérie pour les expatriés

L'expert de la mobilité internationale ECA International a publié, mercredi 14 décembre, son Top 20 des villes africaines les plus chères pour les expatriés en 2016. Calculé sur la base d'un panier de biens de consommation courante (nourriture, électroménager, loisirs...), le coût de la vie exprimé dans ce classement ne tient pas compte du logement locatif, les charges liées aux services publics, (électricité, gaz et eau), les achats de voitures et les frais de scolarité, car ils ont tendance à être couverts par des allocations séparées. Et dans ce contexte, Luanda, la capitale angolaise qui est la deuxième ville au coût de la vie le plus élevé au monde pour les expatriés, reste la première en Afrique. Viennent ensuite Kinshasa (RDC), Khartoum (Soudan), Libreville (Gabon), Pointe Noire (Congo), Brazzaville (Congo), Conakry (Guinée), Abidjan (Côte d'Ivoire), Yaoundé (Cameroun), N'Djamena (Tchad), Malabo (Guinée équatoriale), Freetown (Sierra Leone), Accra (Ghana), Dakar (Sénégal), Harare (Zimbabwé), Bamako (Mali), Cotonou (Bénin), Ouagadougou (Burkina Faso), Addis-Abeba (Ethiopie) et Nairobi (Kenya). Excepté Brazzaville qui a fait un statu quo par rapport à son niveau de 2015, le coût de la vie pour les expatriés s'est renchérit dans toutes ces métropoles en 2016. Certains cependant se sont particulièrement démarquées. Diaporama. (Crédits : DR)

Ristel Tchounand 10 images

Selon le Top 20 de l'expert de la mobilité internationale ECA International, Luanda, la capitale angolaise qui est n°2 mondiale, reste la ville africaine au coût de la vie le plus élevé pour les expatriés. Viennent ensuite Kinshasa (RDC), Khartoum (Soudan), Libreville (Gabon), Pointe Noire (Congo), Brazzaville (Congo), Conakry (Guinée), Abidjan (Côte d'Ivoire), Yaoundé (Cameroun), N'Djamena (Tchad), Malabo (Guinée équatoriale), Freetown (Sierra Leone), Accra (Ghana), Dakar (Sénégal), Harare (Zimbabwé), Bamako (Mali), Cotonou (Bénin), Ouagadougou (Burkina Faso), Addis-Abeba (Ethiopie) et Nairobi (Kenya). Excepté Brazzaville qui a fait un statu quo par rapport à son niveau de 2015, le coût de la vie pour les expatriés s'est renchérit dans toutes ces métropoles en 2016. Certains cependant se sont particulièrement démarquées. Diaporama.