Nigéria : Dangote s’allie à l’Etat pour réhabiliter la Wharf road d’Apapa

 |   |  374  mots
Aliko Dangote, considéré comme l'homme d'affaires le plus riche d'Afrique
Aliko Dangote, considéré comme l'homme d'affaires le plus riche d'Afrique (Crédits : Reuters)
Le gouvernement nigérian vient d’annoncer un accord entre Dangote group, l’autorité nationale portuaire et Flour Mills of Nigeria pour la réhabilitation de l’axe routier Wharf à Apapa, au cœur de Lagos. Le tronçon routier, aujourd’hui endommagé, connait un intense trafic de camions de marchandises sur toute l’année.

Encore une fois, Aliko Dangote apporte sa contribution à la construction de son pays. Le magnat nigérian vient de s'engager aux côtés du gouvernement pour réhabiliter la Wharf road d'Apapa dans la ville de Lagos. La nouvelle a été annoncée par le ministre nigérian de l'Eénergie, des travaux et de l'habitat, Babatunde Fashola, qui a indiqué que son département a signé un accord avec Dangote Group, Flour Mills of Nigeria et l'autorité nationale portuaire (NPA) pour la réhabilitation de l'axe routier concerné.

A travers sa branche spécialisée dans les travaux d'infrastructure, le groupe Dangote s'occupera de la réalisation de l'ouvrage. Estimé à 4,34 milliards de nairas (environ 13,7 millions de dollars), le projet sera financé par Dangote Industries et Flour Mills of Nigeria et sera réalisé en 12 mois.

Un axe névralgique

L'objectif visé par cette réhabilitation est de fluidifier la circulation sur cet axe routier très important pour la ville de Lagos et les habitants d'Apapa. Endommagée à cause du trafic intense des camionneurs, alors que les marchandises devraient transiter par voie ferroviaire selon les autorités,  la route est aujourd'hui quasi impraticable. La situation est alors devenue embarrassante pour le gouvernement : «Il est de plus en plus difficile de transporter les marchandises sur cette route. Elle est également impraticable pour les habitants des environs. Il faut que cette situation soit réglée», a reconnu Babatunde Fashola.

Dangote vise toujours plus haut

Le groupe Dangote, premier fournisseur de ciment en Afrique de l'Ouest, se lancera dans le secteur des hydrocarbures d'ici 2018. Annoncé en 2013, son projet d'une raffinerie pétrolière, mieux précisé en 2016, mobilisera un investissement de 17 milliards de dollars, et devrait générer quelque 235 000 emplois dans le pays. Entre janvier et mai de cette année, le groupe a lancé une usine d'assemblage de camions pour un investissement de 100 millions de dollars, avant qu'il n'opère une acquisition de l'usine Peugeot au Nigéria.

Quelques jours plus tard, Dangote Rice, une filiale du groupe, investissait un milliard de dollars pour améliorer la filière  rizicole dans le pays. Objectif : produire 225 000 tonnes de riz d'ici la fin de l'année et, à terme, réduire les importations nigérianes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :