Tourisme : Airbnb veut atteindre 1,5 million de clients en Afrique en 2017

 |   |  370  mots
(Crédits : © Dado Ruvic / Reuters)
Doubler en Afrique, le nombre de ses clients qui utilisent sa plateforme de réservation et de location de logements entre particuliers au cours de l’année 2017. C’est désormais l’horizon que lorgne Airbnb. Le service communautaire américain de mise en relation pour la recherche d’un logement de vacances ambitionne de séduire plus de clients en Afrique. A terme, il souhaite faire du continent une niche avec les perspectives touristiques particulièrement encourageantes.

La barre est placée très haut pour Airbnb. Le service américain payant de réservation et location de logements de vacances prévoit d'atteindre 1,5 million de clients en Afrique en 2017. Un pari difficile pour la plateforme américaine qui ne comptait que 765 000 clients en 2016 sur l'Afrique.

Mais les perspectives sont encourageantes et le curseur de croissance frôle les 143% en Afrique où la société basée en Californie dispose de 77.000 logements à travers l'Afrique sur ses 3 millions à travers le monde. « Un aperçu de l'année 2017 montre que nous allons doubler notre nombre de clients qui va atteindre 1,5 million de personnes d'ici la fin de l'année », estime Nicola D'Elia, le directeur de l'entreprise Afrique et Moyen-Orient.

Une percée timide en Afrique et des perspectives encourageantes

Pourtant Airbnb a une timide percée sur le marché de la location de logement entre particuliers qui peine à éclore face à la culture locale. Les pays où Airbnb a vraiment pu prendre racine en Afrique sont des pays très touristiques. Ce sont le Maroc, l'Afrique du Sud, le Kenya, la Tunisie, l'Egypte et la Tanzanie où Airbnb totalise plus de 500 offres de location.

L'avancée est moins timide dans le reste du continent où la plateforme a du mal à séduire des clients. « Ce n'est que le début. Le marché africain présente un taux de pénétration très faible », reconnaît même le directeur d'Airbnb Afrique/Moyen-Orient qui planche pour une multiplication des logements mis en location sur le continent. Nicola D'Elia indique que ces derniers pourraient atteindre « des centaines de milliers » dans un continent qui abrite plus d'un milliard de personnes.

« Un marché émergent incroyablement stimulant pour le voyage ». C'est ainsi que Nicola D'Elia voit le marché africain où il a introduit un ambitieux programme pour la formation pour la maîtrise promotionnelle des offres Airbnb. Des pays comme le Gabon, le Sénégal, la Côte d'Ivoire pourraient voir proliférer des agences de locations de logements spécialisées dans les offres Airbnb.

Pour l'heure, le Cap, Marrakech, Johannesburg, Nairobi et Casablanca sont les villes les plus prisées en Afrique. D'autres mégalopoles africaines pourraient venir enrichir cette offre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :