Bannière chaine partenaires NCDS

Doing Business : Casablanca Finance City lance un guichet unique pour simplifier le recrutement des expatriés

 |   |  492  mots
Saïd Ibrahimi, directeur général de Casablanca Finance City Authority (CFCA) et Mohamed Yatim, ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, ont procédé au lancement officiel du service «Taechir» externalisé, ce lundi 25 Septembre.
Saïd Ibrahimi, directeur général de Casablanca Finance City Authority (CFCA) et Mohamed Yatim, ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, ont procédé au lancement officiel du service «Taechir» externalisé, ce lundi 25 Septembre. (Crédits : CFC)
Casablanca Finance City Authority met en place le premier maillon du guichet unique «Doing Busness» de la place financière casablancaise. Il s'agit du guichet unique «Taechir», un service en ligne dédié à la simplification de la procédure de recrutement des expatriés au Maroc.

Les entreprises ayant le statut CFC n'ont plus de souci à se faire pour attirer les compétences au niveau de leurs filiales africaines. Casablanca Finance City Authority (CFCA), l'entité chargée du pilotage et de la promotion institutionnelle de CFC et le ministère du Travail et de l'insertion professionnelle ont lancé, ce lundi 25 septembre, le guichet unique «Taechir» externalisé, destiné à simplifier le recrutement des expatriés.

Un communiqué de CFCA explique qu'une convention de partenariat entre les deux institutions a été signée en marge de l'inauguration et le démarrage du guichet «Taechir» CFC par le ministre du Travail et de l'insertion professionnelle, Mohammed Yatim, et le directeur général de Casablanca Finance City Authority (CFCA), Saïd Ibrahimi.

«Taechir» est un service en ligne lancé en juin dernier par le ministère du Travail dans le cadre de la modernisation de l'administration publique, et dédié à la gestion des demandes de visa des Contrats de travail des étrangers (CTE). Le service permet aux employeurs faisant appel à des compétences étrangères de s'informer sur les procédures de demande de visa CTE, d'introduire les demandes et les faire valider, de suivre le traitement des demandes déposées auprès de l'Administration et même de recevoir, en temps réel, les notifications liées au traitement des demandes de visa CTE (Contrat visé, visa prêt, demande à compléter,...). En mettant en place ce service, l'administration marocaine s'engage à fournir une réponse dans un délai maximum de dix jours.

Les contacts entre CFC et le ministère du Travail ont été entamés Il y deux mois presque. Le 2 août dernier, Mohamed Yatim et Said Ibrahimi tiennent en effet une première réunion au siège du ministère pour discuter l'opportunité d'externaliser le nouveau service au niveau de CFC. La démarche enclenchée par Ibrahimi vise à «fournir aux entreprises de CFC un service de proximité en termes de traitement de demandes de visas de travail de leurs salariés étrangers », détaille un communiqué du ministère publié au lendemain de la rencontre. En plus, pour le patron de CFC, un tel service «permettra aussi de donner une vraie valeur ajoutée aux offres CFC visant à améliorer davantage le climat des affaires et par conséquent, attirer de nouvelles entreprises».

La réponse de Yatim n'a pas tardé, puisqu'un peu plus d'un mois plus tard, CFC se voit dotée de son guichet unique «Taechir». Ce «premier maillon du guichet unique "Doing business" de CFC concourra à l'amélioration de l'offre de services en direction des sociétés multinationales ayant vocation à travailler sur le continent africain, via la place financière de Casablanca», détaille CFC dans son communiqué. L'infrastructure physique installée au siège de CFCA offrira un point d'entrée unique pour toutes les démarches relatives aux autorisations de travail pour cette catégorie de salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :