Energies  : le chinois Poly-GCL financera le complexe gazier djibouto-éthiopien de Damerjog

 |   |  532  mots
Le futur complexe permettra à l’Éthiopie d’exporter jusqu’à 12 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an via un conduit long de 700 km qui reliera Djibouti à l'Ethiopie.
Le futur complexe permettra à l’Éthiopie d’exporter jusqu’à 12 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an via un conduit long de 700 km qui reliera Djibouti à l'Ethiopie. (Crédits : LTA)
L'Etat djiboutien vient de signer un protocole d'entente commercial avec le groupe chinois Poly-GCL, portant sur le méga projet gazier djibouto-éthiopien de Damerjog. D'un coût prévisionnel de 4 milliards de dollars, le projet sera financé par le groupe chinois POLY-GCL et devra être prêt trois ans après le démarrage des travaux.

L'avenir du projet gazier djibouto-éthiopien de Damerjog se précise de plus en plus. Les autorités djiboutiennes viennent en effet de signer, ce mercredi 25 octobre 2017, avec le géant chinois Poly-GCL, un protocole d'entente commercial permettant aux deux partenaires de tirer profit de grand projet.

Selon Yonis Ali Guedi, ministre djiboutien de l'Energie, chargé des ressources naturelles et qui a paraphé les documents avec le vice-président de Poly-GCL, Li Wei, un grand pas vient d'être franchi dans le cadre du projet gazier. Le protocole fixe les termes clés du partenariat entre la République de Djibouti et Poly-GCL et servira de base pour la rédaction des contrats des concessions afférents. Le projet entre ainsi dans une nouvelle phase vers sa concrétisation. D'après les sources gouvernementales, les autorités djiboutiennes et le groupe chinois devront se retrouver dans six mois pour finaliser les contrats juridiques relatifs au projet.

Dans le détail, le projet prévoit un pipeline de gaz naturel, une usine de liquéfaction et un terminal d'exportation qui seront  localisés à Damerjog dans la région d'Arta, 30 km au sud-est de la capitale Djibouti. Le futur gazoduc, long d'environ 700 km, transportera jusqu'à 12 milliards de mètres cubes de gaz naturel chaque année depuis l'Ethiopie vers Djibouti. Quant à l'usine de liquéfaction, elle aura la capacité de produire jusqu'à 10 millions de tonnes par an de gaz naturel liquéfié (GNL) après la finalisation des phases d'extension du projet.

A en croire le ministère djiboutien de l'Energie, si le chantier aboutit, il  permettra non seulement au voisin éthiopien d'exporter du gaz vers la Chine et bien d'autres pays, mais aussi de soutenir le développement socio-économique dans le pays. Autant dire que le projet gazier de Damerjog est d'une importance vitale pour Djibouti et ses alliés.

Des retombées économiques importantes

Djibouti attend beaucoup de ce projet sur le plan économique. «Le nouveau pipeline et ses installations associées font partie du plan du gouvernement visant à développer l'infrastructure à travers tout le pays et conduira à créer des liens économiques plus étroits avec l'Éthiopie», avait déclaré Ali Mahmoud Yacoub, alors ministre de l'Energie, lors de la pose de la première pierre du projet en mars 2016.

«Ce projet renforce la position de Djibouti en tant que centre économique commercial et régional et augmentera la capacité de ses ports. Il est également une excellente occasion de renforcer la politique d'intégration régionale. En effet, à la fois Djibouti et l'Éthiopie cherchent à étendre cette politique au secteur de l'énergie», avait alors ajouté le ministre.

La position géographique de Djibouti qui se situe au carrefour de l'une des routes maritimes les plus fréquentées au monde, reliant l'Europe, l'Extrême-Orient, la Corne de l'Afrique et le Golfe fait que ce projet représente une passerelle naturelle pour l'Afrique et fournit des voies maritimes, aériennes, ferroviaires et routières. D'un coût prévisionnel de 4 milliards de dollars, le projet gazier djibouto-éthiopien sera financé par le groupe chinois POLY-GCL et devra être prêt trois ans après le démarrage des travaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :