La Fondation Wyss injecte 66 millions de dollars pour la protection de la faune en Afrique

 |   |  493  mots
(Crédits : Reuters)
African Parks, une structure sud-africaine de protection des parcs animaliers, vient de bénéficier d'un financement de 66 millions de dollars de la Fondation Wyss, en guise de soutien à ses efforts de conservation de la faune dans plusieurs parcs africains. Les fonds seront utilisés pour maintenir et développer les aires protégées à travers le continent.

La fondation Wyss veut accompagner la conservation des faunes en Afrique. Elle vient de s'engager aux côté de African Parks avec un appui financier de 66 millions de dollars, afin de soutenir les efforts de conversation de la faune que fourni la structure.

« La Fondation Wyss est en partenariat avec African Parks pour protéger les paysages sauvages en Afrique du braconnage et de la destruction », a déclaré dans un communiqué, Hansjörg Wyss, le fondateur et président de la Fondation Wyss, expliquant son soutien à African Parks.

Ce dernier n'a pas perdu le temps pour remercier le donateur.

« Il est rare de trouver des individus qui s'engagent avec tant de cœur et avec une telle conviction en voulant sauver la faune africaine pour le bénéfice de la population », a déclaré Peter Fearnhead, le Patron de African Parks.

Selon lui les 66 millions de dollars aideront à aller de l'avant dans les objectifs de son organisation. «Notre vision est de protéger vingt parcs d'ici 2020. Ce qui portera notre patrimoine à dix millions d'hectares de nature sauvage. Ce don historique et le partenariat forgé avec la Fondation Wyss nous permettent d'avoir un impact sur la conservation à une échelle globalement significatif », a-t-il poursuivi.

Avec actuellement, près de 6 millions d'hectare comme patrimoine, African Parks agit dans sept pays africains. Cette aide sera donc consacrée à la gestion des parcs nationaux de Liwonde (Malawi) et d'Akagera (Rwanda). Il servira également à la conservation des réserves fauniques de Majete (Malawi), de Nkhotakota (Malawi), etc.

Providentielle Fondation Wyss

Ce n'est pas la première fois que la fondation Wyss intervient en Afrique, et encore moins la première fois qu'elle s'affirme aux côtés de African Parks.

Il y a deux ans, en 2015, la fondation Wyss avait accordé une subvention de 6 millions de dollars à African Parks. A l'époque, les fonds avaient été utilisés pour la réintroduction des lions au parc national Akagera au Rwanda, après qu'ils aient disparu suite à la chasse aux lions pendant le génocide. Les fonds ont aussi servi au Malawi où cinq cents éléphants ont été déplacés vers la Réserve faunique de Nkhotakota, qui avait été fortement pillée mais qui a depuis été sécurisée. Ce nouveau financement pluriannuel appuiera la protection et la gestion continue de quatre parcs au Rwanda et au Malawi et permettra à l'organisation de sécuriser jusqu'à cinq nouveaux parcs. L'objectif des 10 millions d'hectares sera alors atteint.

Mise sur pied en 2000, African Parks s'occupe directement et à long terme de la gestion des parcs nationaux et des aires protégées en partenariat avec les gouvernements. Pour appuyer le développement de nouveaux parcs, pour lesquels l'organisation développe des propositions pour les gouvernements du Tchad, du Kenya, du Mozambique et du Bénin et négocie avec les gouvernements du Zimbabwe et de la Zambie, la Fondation Wyss accorde des subventions de gérance à long terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :