Le Niger et l'Algérie renforcent leur coopération

 |   |  530  mots
« [Ces accords prédisent] un avenir prometteur au regard des nouvelles perspectives tracées », s'est félicité le Premier Ministre algérien Abdelmalek Sellal
« [Ces accords prédisent] un avenir prometteur au regard des nouvelles perspectives tracées », s'est félicité le Premier Ministre algérien Abdelmalek Sellal (Crédits : Reuters)
Afin de renforcer la coopération entre leurs deux pays, les autorités nigériennes et algériennes viennent de signer plusieurs accords dans divers domaines dont les technologies de l'information et de la communication. C'était à l'occasion des travaux de la 1ère session de la Haute commission mixte nigéro-algérienne de coopération.

Ils marquent une relation très en forme entre les voisins algériens et nigériens. Le Niger et l'Algérie, désireux de renforcer leur coopération bilatérale viennent de procéder à la signature de plusieurs accords. Au rang de ceux-ci, les deux pays sont tombés d'accord sur la création d'un Conseil des affaires nigéro-algérien entre les chambres du commerce des deux pays. Celles-ci joueront un rôle crucial pour faciliter les occasions d'affaires entre les opérateurs économiques. Pour ce faire, un projet de mémorandum d'entente sur la coopération dans le domaine de la poste et des technologies de l'information et de la communication (TIC), de la communication, du travail, de l'emploi, etc., ont été signés.

« [Ces accords prédisent] un avenir prometteur au regard des nouvelles perspectives tracées », s'est félicité le Premier Ministre algérien Abdelmalek Sellal. Selon lui, les deux gouvernements vont se battre ''inlassablement'' pour la mise en œuvre des accords conclus. De son côté, son homologue nigérien Brigi Rafini, reconnaissant que désormais le destin des deux nations sont liés, a souhaité que la frontière entre le Niger et l'Algérie soit ''plutôt un boulevard'' pour la bonne marche de notre coopération. « A présent, les regards sont tournés vers nos deux pays, car c'est une grande responsabilité de traduire dans les faits les engagements pris », a précisé le premier ministre nigérien.

Le Niger et l'Algérie depuis un certain temps ont toujours tenté de développer leur coopération bilatérale dans tous les secteurs d'activité. Ces accords en sont pour ainsi dire, la matérialisation des souhaits.

Une session pour redémarrer la coopération

Organisée afin de servir de cadre de la signature des contrats, la 1ère session de la Haute Commission mixte nigéro-algérienne a été une réussite. Il s'agit d'une manifestation de la volonté des deux gouvernements de promouvoir de relations saines entre les deux pays.

« La tenue de cette session ouvrira de nouvelles perspectives de coopération entre les deux pays qui fondent leurs relations sur des liens historiques de fraternité, de solidarité et de bon voisinage », a expliqué Brigi Rafini.

Pour lui, cette session est aussi une étape pour la signature d'une Entente de coopération entre le Niger et l'Algérie. Point de vue partagé par son homologue algérien Abdelmalek Sellal. « C'est un avenir prometteur au regard des nouvelles perspectives tracées. J'attends beaucoup de la réunion des hommes d'affaires qui sera organisé d'ici peu. Nous allons les booster pour le dynamisme de notre coopération pour laquelle je demeure optimiste quant à son épanouissement », a déclaré le Premier Ministre algérien.

Pays frontaliers, le Niger et l'Algérie ont souvent entretenu des relations quelques peu en dent de scie allant du bien au moins bien. Dernièrement, en décembre 2016, une question concernant l'expulsion des migrants à travers le Niger a failli mettre du plomb dans l'aile de cette relation. Ces accords entre les deux pays à l'occasion de la 1ère session de la Haute commission mixte pourront permettre un nouveau départ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :