Energie : la Tanzanie mise tout sur le gaz naturel

 |   |  299  mots
(Crédits : REUTERS/Essam Al-Sudani)
Faire profiter la population des ressources du pays en gaz naturel. C'est l'objectif du gouvernement tanzanien qui prévoit de commencer son large plan de transformation de son secteur de l'énergie avec la construction de stations de gaz comprimé.

La Tanzanie veut doper et « nettoyer » son secteur énergétique. Tanzania Petroleum Development Corporation souhaite développer des stations de gaz naturel comprimé (GNC) à Dar es-Salaam pour fournir une énergie moins chère et plus propre à un plus grand nombre de ses citoyens. Selon la campagne nationale, le projet sera exécuté en trois phases et impliquera la construction de 15 stations de gaz comprimé dans la capitale économique du pays.

La décision de lancer ce projet n'est pas nouvelle. Une première étude a été faite en 2012 pour identifier les emplacements pour les stations. Mais en raison de manque de financement, le projet a été divisé en quatre zones principales pour simplifier l'investissement.

 Le plan initial, conçu en 2012, prévoit que ce pays de 42 millions d'habitant, dépense, à travers sa compagnie nationale, environ 55,1 milliards de dollars pour relier les maisons, les industries et les institutions de Dar es-Salaam à un système de gaz naturel. Il s'agit d'installer trois pipelines de 65 kilomètres et 15 stations de GNC pour répondre à la demande.

Plan directeur pour le gaz naturel

 A travers un investissement d'une valeur de 2,8 millions de dollars, l'opérateur a construit un pipeline dans la zone industrielle de Mikocheni qui démarre à l'Université de Dar es-Salaam et à l'Université Ardhi. Ce même gazoduc dessert aujourd'hui les 70 maisons reliées au réseau de gaz naturel. L'objectif aujourd'hui est de l'étendre au reste de Dar es-Salaam.

La Tanzanie entend transformer son secteur énergétique. L'année dernière son ministère de l'Energie a développé un plan directeur pour l'utilisation du gaz naturelle qui s'étend sur la période allant de 2016 à 2045. L'objectif est d'augmenter la production d'électricité de l'actuel 97kWh à 236kWh par habitant en utilisant le gaz naturel de façon efficace et propre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :