Dopé par les américains, le tourisme kényan décolle

 |   |  380  mots
(Crédits : DR)
16,1 %. C'est la hausse qu'a enregistré le nombre d'arrivées de touristes sur le sol kényan d'une année à une autre. Selon des nouveaux chiffres officiels, la structure des arrivées changent en affichant une prépondérance des clients américains. Il faut dire qu'il s'agit là du fruit de batterie de mesure pour doper le secteur.

Les mesures du gouvernement kényan pour doper le tourisme commencent à donner leurs fruits. Le pays a enregistré l'arrivée de 729.682 touristes entre janvier et octobre 2016. Cela correspond à une hausse de 16,1 % par rapport à l'année précédente. Selon une déclaration du ministre du Tourisme, Najib Balala, à l'agence Xinhua, la croissance a été renforcée par les arrivées internationales par voies aérienne et maritime. Le responsable marque toutefois une nouvelle tendance de taille : le marché américain a dépassé le marché britannique traditionnel pour le Kenya. "Le marché américain a enregistré une croissance de 16,4 %, alors que le Royaume-Uni a baissé de 4%", a déclaré Balala lors du lancement de la construction d'un terminal estimé à 3,5 millions de dollars au port de Mombasa.

Parallèlement, 55 000 touristes indiens sont arrivés dans le pays pendant cette période. Cela classe la clientèle de ce pays troisième. Elle est suivie par les Ougandais avec 45 000 touristes. Les Chinois quant à eux se classent 5ème, suivi des Allemands. Le département ne compte s'arrêter là. D'ici février prochain, les acteurs du secteur touristique du Kenya rencontreront plus de 3000 agents de voyage à Nairobi pour continuer à promouvoir et à vendre la destination.

Le fruit de grands efforts de promotion de ses destinations

Il faut dire que le pays mise fort sur son secteur touristique qui s'accapare à lui seul une part de lion dans le PIB du pays. Il domine en fait le secteur des services qui lui contribue à hauteur de 63 % à la création de richesse dans le pays. Nairobi a commencé d'abord par rendre gratuite l'obtention du visa pour les enfants de moins de 16 ans à partir du 1er février dernier et pour une durée indéterminée. Ensuite, le gouvernement a annoncé en début d'année l'annulation de la TVA et une réduction des tarifs d'entrée d'un tiers dans les parcs nationaux, qui passent à 60 dollars pour l'année fiscale 2016/2017.

Une autre incitation pour le secteur à pour destination les compagnies aériennes. Le ministère est allé jusqu'à subventionner les lignes qui relieront Mombasa et Malindi. En plus d'être exonérées de la redevance d'atterrissage, les compagnies qui desservent ces deux destinations majeures du tourisme kenyan, reçoivent la somme de 30 dollars par passager transporté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :