Rwanda : Mastercard offre 1 million de dollars pour muscler les petites entreprises

 |   |  433  mots
(Crédits : DR)
Près d’un an après avoir annoncé en grande pompe au Forum économique mondial de 2016 sur l'Afrique qui s’est tenu en mai dernier à Kigali, la subvention d’un million de dollars pour le soutien de la croissance des petites entreprises, le Centre Mastercard pour la croissance inclusive vient de confirmer sa mise en oeuvre. Le programme de financement sera déployé en collaboration avec les institutions locales. Trois secteurs clés concernés : technologie, agriculture, énergie.

Les petites entreprises rwandaises ont désormais une nouvelle source de financement. Le Centre Mastercard pour la croissance inclusive vient de confirmer le déploiement incessant de son programme d'appui aux petites entreprises au Rwanda. D'une valeur d'un million de dollars, soit plus de 822,3 millions de francs rwandais, l'enveloppe mise à disposition par cette organisation internationale vise à soutenir les objectifs de développement durable du gouvernement rwandais.

Pour assurer le bon déroulement de la première phase de déploiement de cette subvention, Mastercard a noué un partenariat d'assistance avec l'African Entrepreneur Collective (AEC), une ONG localement appelée Inkomoko et qui travaille pour le développement et la formation des entrepreneurs principalement ceux opérant dans les secteurs de la technologie, l'agriculture et l'énergie. Trois secteurs clés en croissance rapide en Afrique de l'Est auxquels le Rwanda donne également la priorité. Mastercard met donc effectivement la main à la poche un an après avoir annoncé cette aide en mai 2016 à l'occasion Forum économique mondial sur l'Afrique qui se tenait alors dans la capitale rwandaise.

« Connecter les entrepreneurs aux réseaux de financements »

Au Rwanda, les PME représentent 97,8% du secteur privé. Et parmi elles, les très petites entreprises sont largement dominantes numériquement parlant. Et leur développement est devenu d'autant plus prioritaire pour l'Etat au regard du retour massif des réfugiés. L'objectif aujourd'hui est d'en rendre le plus grand nombre indépendant. Pour ce faire, MastercardCenter for Inclusive Growth et Inkomokowil collaborent avec le Ministère rwandais de la gestion des catastrophes et des réfugiés (MIDIMAR) et l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Connecter les entrepreneurs, en particulier les femmes et les réfugiés, aux réseaux qui alimentent le monde moderne - comme les services financiers - débloquent leur potentiel économique et accélère un cycle de croissance économique équitable et durable », a déclaré Shamina Singh, présidente du Mastercard Center for Inclusive Croissance.

Hier, vendredi 28 avril, lors de son intervention devant les députés, le ministre rwandais des finances et de la planification financière, Claver Gatete, est revenu sur l'importance des Objectifs du développement durable du Rwanda dans le budget de l'Etat cette année. Signalant une hausse des dépenses globales de l'Etat à 2.094 milliards de francs au cours de l'exercice 2017/18 contre 1.954,2 milliards de francs l'exercice précédent, il a souligné que cette stratégie mise en place Kigali et visant à inclure toutes les couches économiques dans la dynamique de développement du pays, resterait au cœur de l'action gouvernementale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :