TIC au Cameroun : la Banque mondiale préconise le démantèlement de l’opérateur historique !

 |   |  203  mots
(Crédits : DR)
La Banque mondial propose au Cameroun de démanteler l’opérateur historique Camtel, afin de redynamiser son secteur des TIC. La proposition a été exposée hier, jeudi, lors d’un atelier à Yaoundé, mais semble déjà faire grincer des dents.

La Banque mondiale veut accompagner la redynamisation du secteur des TIC au Cameroun. Pour ce faire, l'institution de Bretton Woods propose de démanteler l'opérateur historique, Camtel, devenue une entreprise parapublique. L'institution a expliqué son orientation par la voie de sa directrice des opérations, Elisabeth Huybens, lors d'un atelier qui s'est tenu hier, jeudi 2 mars, à Yaoundé.

Selon Mme Huybens, le démantèlement de Camtel, qui détient le monopole sur les infrastructures terrestres, favorisera l'émergence d'une bande passante pour tous. Cette responsable à la Banque mondiale a également interpellé les autorités sur la nécessité de renforcer la transparence dans l'attribution des licences 3G et 4G au Cameroun, estimant que Camtel, comme tous les autres opérateurs devait s'acquitter de ses droits.

Au siège ainsi dans les agences de Camtel, la nouvelle est mal accueillie. Pour l'instant rien est encore décidé, mais dans les couloirs de la compagnie, le mécontentement n'est pas un secret.

« A votre avis, comment pouvons-nous prendre cela ? Mais chacun ici sait ce qu'il veut, mais surtout ce qu'il vaut », confie à la Tribune Afrique sous anonymat un cadre de l'entreprise qui y a passé une quinzaine d'années tout en gravissant les échelons.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :