Mark Yassin, désormais homme clé de Nomura en Afrique du Nord

 |   |  395  mots
(Crédits : DR)
La banque d’investissement japonaise Nomura vient de nommer Mark Yassin au poste de président exécutif Moyen-Orient et Afrique du Nord. Ne disposant pas encore de bureau dans la sous-région africaine, la firme lui confie la charge d’y déployer son offre pour un ancrage local plus important.

C'est dans l'immédiat que Mark Yassin va devoir enfiler son nouveau costume de président exécutif Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) de Nomura, une holding financière japonaise investie dans la banque d'investissement, le management financier et le conseil.

Diplômé e administration d'entreprises de l'Université de Méthodiste du Sud à Dallas (USA) et en Ingénierie de l'Université du Surrey au Royaume-Uni, Mark Yassin compte à son actif une trentaine d'années d'expérience dans le secteur financier. Avant de rejoindre Nomura, il a passé près de dix ans chez la Banque nationale d'Abu Dhabi où il a occupé de nombreux postes de responsabilité dont directeur général des opérations bancaires mondiales de NBAD Securities LLC ou encore directeur général de la division banque de financement et d'investissement. Auparavant, il a fait ses armes au sein de plusieurs structures financières de renom notamment aux Etats-Unis, au Canada, au Bahrein, en Arabie Saoudite et même en Jordanie où il était directeur exécutif de l'Arab Banking Corporation.

Vers l'ouverture d'un bureau en Afrique du Nord ?

Pour Nomura, son arrivée à la tête des activités du groupe au Moyen-Orient et en Afrique du Nord tombe à pic.

«Mark [...] nous aidera à développer nos activités dans la région, où nous voyons des opportunités de livrer nos produits [financiers]», déclare Yasuo Kashiwagi, président exécutif de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique. C'est à lui que Yassin devra rendre compte de sa gestion.

Fondée en 1925, Nomura est cotée à la bourse de Tokyo et à la New York Stock Exchange. La firme détient à ce jour 50 bureaux sur les cinq continents. Longtemps concentrée sur les marchés occidentaux et ceux du Moyen-Orient où cette holding financière fait la majeure partie de son chiffre d'affaires, c'est seulement l'année dernière, en 2016 que la firme japonaise a commencé à s'ouvrir de façon plus concrète sur le marché africain. Le 4 avril, elle ouvre officiellement son premier bureau local à Cape Town en Afrique du Sud, avec pour ambition d'en faire sa base pour toucher toute l'Afrique subsaharienne.

Selon Namura, la mission de Mark Yassin sera désormais d'étendre les cordages de la holding financière japonaise en Afrique du Nord. Peut-être débouchera-t-elle sur l'ouverture d'une base dans la sous-région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :