Qui est Arvinder Reel, le premier Kenyan CEO de Toyota Kenya ?

 |   |  521  mots
(Crédits : Toyota Kenya)
En 53 ans de présence sur le marché kényan, Toyota vient de nommer pour la première fois un Kényan à la tête de sa filiale locale : Arvinder Reel, un ancien du groupe automobile japonais. Qui est-il ?

Cela fait exactement un mois et sept jours qu'Arvinder Reel exerce en tant que CEO de Toyota Kenya. Sa nomination, officiellement annoncée par le groupe automobile japonais en fin de semaine, s'est faite retentissante auprès des amateurs de cette marque asiatique. Et pour cause, présente dans le pays -d'abord  via un bureau de représentation qui a évolué en filiale à part entière- depuis 1964, c'est la première fois que Toyota Kenya est dirigée par un Kenyan. Qui est donc Arvinder Reel ?

14 ans chez Toyota

Diplômé en comptabilité de l'université Strathmore (Nairobi), Arvinder Reel compte 14 ans de carrière au sein de Toyota. D'abord directeur financier au sein de la filiale zambienne entre 2003 et 2007, il passera ensuite directeur général de Toyota Tsusho Africa à Durban, une filiale de Toyota Tsusho Corporation, spécialiste du commerce et de l'approvisionnement basé en Afrique du Sud avec des représentations au Kenya, en Angola et au Nigéria notamment.

En septembre 2014, il rejoint Toyota Malawi en tant que Directeur général. Il quittera la capitale malawite, Lilongwe, en août 2016 pour rejoindre Nairobi. Sur place, il assiste le CEO sortant, le Japonais Sachio Yotsukura qui a finalement préféré rentrer dans son pays pour d'autres fonctions au sein du siège de Toyota.

« Position difficile »

« Au nom du conseil d'administration de Toyota Kenya, je souhaite la bienvenue à M. Reel à cette position difficile avec la pleine confiance qu'il a l'expertise, l'expérience et la vision pour orienter Toyota Kenya dans sa prochaine phase passionnante de croissance, de compétitivité et de leadership sur le marché », a déclaré le président du conseil d'administration de Toyota Kenya, Dennis Awori.

« Position difficile », c'est le moins que l'on puisse dire. Cotée à la Bourse de Nairobi, Toyota Kenya, détenue à 100% par Toyota Motor Group est le seul distributeur dans le pays de véhicules Toyota, de marques Yamaha et de camions et autobus Hino. Certains modèles sont assemblés localement dans son usine de Mombasa et la filiale exporte également certaines unités vers d'autres pays de la région. Mais Arvinder Reel prend la tête de la société à un moment assez critique.

Le concessionnaire automobile connait en effet un ralentissement de ses ventes. De plus, Toyota Kenya fait face depuis quelques temps à des plaintes de défauts mécaniques affectant 45 bus Hino vendus à des entreprises et particuliers. Mais le refus du bras financier de l'entreprise, Tsusho Capital, de recevoir ces plaintes crée la polémique. Il s'agit là d'un des dossiers chauds auxquels Reel devra s'attaquer au plus vite. Mais l'homme reste serein.

« Je suis ravi de retourner dans mon pays pour diriger Toyota Kenya et je suis impatient d'utiliser mon expérience professionnelle et personnelle pour relever les défis et les opportunités sur le marché de l'automobile kenyan. L'Orientation client a toujours été au cœur de la façon dont je livre des résultats et cela restera une priorité dans mon nouveau rôle de directeur général de Toyota Kenya », a-t-il confié au sujet de sa nomination.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :