Etats Majors : Alstom change de tête en Afrique

 |   |  406  mots
(Crédits : DR)
Mouvement au sein des Etats-Majors d’Alstom. Le géant ferroviaire français vient d’annoncer la nomination d’un nouveau Senior Vice-Président pour la région Moyen-Orient et Afrique: Didier Pfleger.

A compter du 1er juillet prochain, les ambitions d'Alstom en Afrique seront portées par Didier Pfleger, nommé Senior Vice-Président Moyen-Orient et Afrique, annonce un communiqué du groupe ferroviaire français.

Jusque-là, cet ingénieur français de 52 ans était Vice-Président Allemagne et Autriche. Un poste qu'il occupait depuis 2014. Diplômé de l'École Polytechnique de Paris et titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'École Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace (Toulouse), Didier Pfleger a fait presque toute sa carrière chez Alstom qu'il a rejoint en novembre 1991 en tant que Tendering Manager au sein de la division Power à Belfort. Il a ensuite géré la logistique de EGT Rotor production Unit, avant de prendre le project management d'Alstom Energy en 1996. En 2000, il est nommé Directeur général d'Alstom Power Plants à Mannheim (Allemagne) et devient, en 2003, Président de Power Service en France.

Entre 2004 et 2010, il mettra entre parenthèses son parcours chez Alstom et occupera de hautes fonctions au sein de plusieurs structures internationales dont le groupe technologique allemand GEA Group en tant que directeur des opérations, ou encore l'équipementier électronique suédo-suisse ABB Group Limited en qualité de Senior Vice-Président.

D'importants projets à suivre

Rappelé par Alstom en janvier 2011, il se voit confier le poste de Vice-Président Steam Europe de la division Power, à Belfort, là où tout a commencé. Fin 2012 il passe Senior Vice-président d'Alstom Transport avant de prendre, deux ans plus tard la vice-présidence Allemagne et Autriche.

Au poste de Senior Vice-Président Moyen-Orient et Afrique, Didier Pfleger remplace Gian Luca-Erbacci, un ingénieur italien qui, en poste depuis novembre 2015, a été nommé Vice-Président Europe.

Didier Pfleger va ainsi voir son domaine de responsabilité d'étendre, car la zone Moyen-Orient et Afrique couvre plus d'une dizaine de représentations, sans compter les projets gérés isolement dans les pays ne disposant pas de filiales, comme c'est le cas pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre notamment. Il devra poursuivre le développement de gros projets comme celui de 600 trains en Afrique du Sud, le TGV au Maroc, les trains régionaux en Algérie et au Sénégal, pour ne citer que ceux-là. Alstom ayant l'intention d'établir une base en Afrique centrale et de l'Ouest, il devra certainement poursuivre la réflexion et élaborer une stratégie d'ancrage du groupe ferroviaire français dans ces sous-régions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :