Tunisie : chute de l'indice de la production industrielle à juillet 2017

 |   |  335  mots
(Crédits : Stefan Wermuth)
La production industrielle en Tunisie a enregistré sur les sept premiers mois de l'année 2017 une baisse de 1,1% en glissement annuel, a annoncé l'Institut national tunisien de la statistique. Il explique cette chute par une contre-performance dans les secteurs comme ceux des produits miniers non-minéraux.

La Tunisie a enregistré un recul de sa production industrielle sur les sept premiers mois de l'année en cours. L'information a été révélée par l'Institut national tunisien de la statistique (INS) qui a indiqué que l'indice de la production industrielle sur cette période, a baissé de 1,1% en glissement annuel.

L'établissement public a expliqué que cette chute est due à de mauvaises performances obtenues dans certains secteurs dont ceux des produits miniers non-minéraux qui ont chuté de 6,6%. Il a indiqué que la régression est principalement due à la baisse de la production du secteur de l'extraction des produits énergétiques de 13,9%, à cause de la baisse de la production du pétrole brut de 20,5%.

« Cela s'explique par deux facteurs à savoir la chute de la production du ciment et produits chimiques, soit de 1,9%, outre une flagrante baisse de 11,7% du côté des produits miniers émetteurs d'énergie », a précisé l'INS.

Selon l'institut, le recul constaté, a porté aussi sur la fabrication d'autres produits minéraux non métalliques (-9,7%), suite à la baisse de la production du ciment, le secteur de l'industrie chimique (-6,9%) et le secteur de l'industrie textile habillement et cuir (-2%).

Les produits miniers non-énergétiques ont atténué la chute

La baisse de la production pour le premier semestre de 2017 aurait pu être pire si les secteurs des produits miniers non-émetteurs d'énergie n'avait pas porté la production. D'après l'INS, ces secteurs affichent de bons résultats avec une croissance productive de 17% (+5,3% par rapport à 2016) portés par la production du phosphate (2,78 millions de tonnes entre janvier et juillet 2017 contre 2,07 millions de tonnes pour la même période en 2016), la production mécanique et électrique (environ 3%), le secteur de l'industrie agroalimentaire (1,3%) et le secteur de raffinage de pétrole (7,9%).
Notons que pour le mois prochain, octobre 2017, l'INS a déjà annoncé pour la production industrielle tunisienne, une croissance de 1,2% en glissement annuel, s'attendant à une possible amélioration de la majorité des indicateurs de ce secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :