Tunisie : décès de l'intellectuel et islamologue Mohamed Talbi

 |   |  214  mots
(Crédits : DR)
L'intellectuel tunisien, Mohamed Talbi est mort. L'annonce officielle par le ministère tunisien de la culture est tombée lundi matin, déplorant un des « fondateurs de l'université tunisienne moderne »

C'est une grande perte pour la Tunisie. Le pays s'est réveillé ce lundi avec l'annonce de la mort de l'historien et penseur Mohamed Talbi. Connu pour sa lutte contre l'obscurantisme religieux, l'intellectuel est mort dans la nuit de dimanche à lundi 1er mai, à l'âge de 95 ans, a annoncé le ministère de la culture tunisien.

Né en 1921 à Tunis, agrégé d'arabe et docteur en histoire de l'université de Paris-Sorbonne, Mohamed Talbi était l'un des « fondateurs de l'université tunisienne moderne », souligne le ministère. Premier doyen de la faculté des lettres de Tunis, ce « grand intellectuel » de la Tunisie indépendante est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages et de centaines d'articles, essentiellement en arabe et en français, qui lui ont valu nombre de distinctions.

Dans ces œuvres, et durant plus d'un demi-siècle, Mohamed Talbi, lui-même profondément croyant, aura combattu sans relâche les versions rigoristes de l'islam, prônant avec force une vision rénovée de la pensée musulmane.

Dans un message de condoléances à la suite du décès de Mohamed Talbi, le Président de la république Béji Caid Essebsi s'est dit attristé par la disparition de "ce penseur libre, ce réformateur audacieux et militant national pour la liberté et les valeurs humaines".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :