Egypte : Alwaleed Bin Talal investit 800 millions de dollars dans le tourisme

 |   |  436  mots
(Crédits : © Amr Dalsh / Reuters)
Les réformes économiques entreprises par le pays d'Al-Sissi et la reprise du tourisme après des temps troubles ont fini par convaincre les investisseurs de retourner en Egypte. Le pays des Pharaons vient en effet de recevoir un investissement de pas moins de 800 millions de dollars de la part du célèbre milliardaire saoudien, Alwaleed Bin Talal. Une grande partie de cette enveloppe est destinée au secteur du tourisme.

La 45e richesse mondiale confirme sa confiance dans le secteur touristique égyptien. Le ministère de l'Investissement égyptien vient d'annoncer que le Prince saoudien Alwaleed bin Talal investira, à travers Kingdom Holding Company, environ 800 millions de dollars dans le pays. Une partie conséquente de cet investissement sera dédié à l'élargissement du complexe hôtelier Four Seasons, situé dans la station balnéaire Sharm el-Sheikh. Le prince qui pèse 18 milliards de dollars, selon Forbes, ne sera pas seul dans cette affaire. L'homme qui détient déjà des investissements colossaux dans le pays des Pharaons aura pour partenaire un célèbre homme d'affaires local, Hisham Talaat Moustafa, PDG du groupe éponyme.

L'investissement du milliardaire saoudien comprendra également le lancement de deux nouveaux hôtels à al-Alamein, une ville touristique sur la côte méditerranéenne égyptienne, et à Madinaty, un complexe résidentiel à l'est du Caire.

Ce n'est pas le premier investissement du milliardaire saoudien dans le secteur touristique en Egypte. Bin Talal possède environ 40 hôtels et villages de vacances en Egypte, en plus de 18 autres encore en construction.

Parmi les plus célèbres investissements du milliardaire saoudien, ses placements dans le secteur bancaire à travers le groupe basé aux Etats-Unis, Citigroup, ainsi que dans le secteur des médias à travers Rotana Media Group.

La destination Egypte fait doucement son «come-back»

Pour l'Egypte, cet investissement est une bouffée d'oxygène pour le secteur touristique qui n'a pas encore totalement récupéré depuis 2011 et qui emploie près de 12% de la population active du pays. L'instabilité politique et sécuritaire n'a pas empêché les touristes à revenir au pays. Selon les chiffres du ministère égyptien de tutelle, les arrivées des touristes internationaux a marqué une augmentation de 51% cette année. Selon les statistiques, le pays s'attend à accueillir près de 8 millions de vacanciers en 2017. Même si le chiffre reste bien inférieur aux 14 millions enregistrés en 2010, il indique un retour d'attractivité de la destination.

De plus, il intervient à quelques semaines seulement de l'adoption par l'Égypte d'une nouvelle loi sur l'investissement qui vise à faciliter les affaires et à attirer les investisseurs après une très longue période de vaches maigres qui a débuté avec les évènements de 2011. La nouvelle loi, comme la dévaluation de la livre égyptienne en novembre dernier, fait partie des réformes économiques entreprises par le régime d'Abdel Fattah Al-Sissi dans le cadre du programme de Fonds monétaire international de 12 milliards de dollars sur trois ans, dans le but de rétablir les flux de capitaux vers le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :