L'Algérie importe 3 millions de tonnes de gasoil et d'essence annuellement

 |   |  398  mots
Naftal prévoit 145.000 conversions des véhicules au GPL par an à partir de 2019.
Naftal prévoit 145.000 conversions des véhicules au GPL par an à partir de 2019. (Crédits : HAMAD I MOHAMMED)
La consommation du GPL/carburant est actuellement de 350.000 tonnes, ce qui est très en deçà des objectifs fixés par l'État qui vise également à réduire substantiellement l'importation des carburants routiers. En attendant, ce grand producteur d'hydrocarbures continue à importer d'importantes quantités de carburant affiné.

Selon la secrétaire générale du ministère algérien de l'Energie, Mme Fatma Zohra Cherfi, la progression est lente, trop lente. En attendant la réalisation de raffineries, la facture de l'importation de gasoil et d'essence est de un milliard de dollars a souligné à Alger cette responsable auprès du ministère de l'Énergie.

« L'Algérie consomme aujourd'hui prés de 15 millions de tonnes de carburants routiers dont plus de 350.000 tonnes de GPL/C, ce qui est en très en deçà des objectifs fixés », a indiqué, lors d'une conférence sur la promotion de l'utilisation de ce type de carburant.

A ce propos, elle a rappelé l'objectif de convertir 30% du parc automobile à motorisation essence en 2030. L'oratrice a également invité tous les acteurs concernés (ministère de l'Industrie, Naftal, opérateurs privés...) à renforcer davantage leur relation et à prospecter d'autres pistes de partenariat aussi bien dans le domaine de la conversion des véhicules au GPL/C que dans d'autres domaines porteurs d'opportunités. La responsable, a précisé, que 3 millions de tonnes de gasoil et essence sont importés par l'Algérie pour un milliard de dollars annuellement.

260.000 véhicules seulement en GPL/C en Algérie

Le PDG par intérim de Naftal, Rachid Nadil, a affirmé l'engagement de cette entreprise en matière de promotion et de généralisation de l`utilisation du GPL/C à travers des actions portant notamment sur la réduction de délai de réponse à la demande de conversion à 10 jours au niveau de toutes les wilayas à l'exception d'Alger où cette opération prend quelques heures.

Le délai moyen pour répondre à la demande est passé de 98 jours en 2016 à 21 jours en 2017. S'agissant de la répartition des wilayas par catégorie de potentiel convertible en GPL/C, le plus grand potentiel est enregistré dans 5 wilayas (Alger, Blida, Oran, Constantine et Annaba) avec 100.000 véhicules (48,14% du parc automobile national), alors que le plus faible potentiel touche 11 wilayas avec 20.000 véhicules (3,72% du parc) dont la plupart relèvent du sud du pays.

En somme, 260.000 véhicules GPL/C en circulation sont enregistrés à ce jour et ont consommé 300.000 tonnes du GPL/C en 2016, alors que Naftal prévoit 145.000 conversions/an à partir de 2019. Concernant les capacités de conversion opérationnelles, le nombre de centres réalisés par Naftal est passé de 37 en 2016 à 43 en avril 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :