Togo  : l'allègement de la TVA sur les produits alimentaires entre en vigueur

 |   |  555  mots
(Crédits : Reuters)
Les autorités togolaises viennent de passer à l'application d'une disposition de la loi des finances qui vise à réduire la taxe sur la valeur ajoutée pour certains produits alimentaires de 18% à 10%. Cet allègement est relatif au mandat social prôné par le chef de l'Etat qui a pour objectif de réduire la pauvreté et préserver le pouvoir d'achat du consommateur.

Le gouvernement Togolais vient de rendre effective une disposition contenue dans la loi des finances 2017 qui consiste à alléger la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour certains produits alimentaires. D'après l'office togolais des recettes (OTR), la TVA pour certains produits est passée de 18% à 10%. Au rang des produits alimentaires, on citera par exemple, le maïs, le sorgho, le fonio, le mil, les pâtes, etc., bref, les pâtes alimentaires, les huiles alimentaires, le sucre, la farine de céréale, le lait manufacturé et la plupart des produits céréaliers ont connu un allègement fiscal.

Quant au riz, il a été traité différemment, avec une exonération totale de la TVA, sauf pour le ''riz de luxe'' (encore appelé riz parfumé). L'OTR qui doit veiller à l'application de cette loi a décidé, en fin de semaine de lancer une campagne auprès des associations spécialisées de consommateurs pour les informer de la nouvelle disposition. Le ministre Togolais de l'économie et des finances Sani Yaya a expliqué que cette nouvelle orientation du gouvernement togolais rentre en compte dans le mandat social du chef de l'Etat Faure Gnassingbé et participe à la lutte pour la réduction de la pauvreté et pour la préservation du pouvoir d'achat du consommateur togolais.

Selon lui, il fallait procéder à ces allègements afin que « le contribuable n'ait pas à subir à chaque fois les fluctuations des prix dues aux changements » sur le marché financier. L'allègement décidé par les autorités togolaises concerne toute sorte de produits.

Justement, toujours dans l'intention de booster la consommation et faciliter l'alimentation, les allègements consentis sur les produits alimentaires de base, ont été aussi appliqués au secteur de l'élevage. Ainsi le bétail et la volaille destinés à la consommation ont connu un allègement de la TVA de 8 points.

L'éducation, l'informatique et l'énergie aussi prises en compte

C'est une véritable opération d'allègement général initiée par le gouvernement togolais qui devient effective. Le secteur agricole seul n'était pas concerné. En effet, les autorités ont aussi opéré une réduction de 8 points de la TVA sur les tissus kaki indispensables pour les tenues scolaires au Togo. La loi des finances 2017 a aussi prévu une suppression de la TVA et surtout des droits de douanes sur l'importation et la vente des terminaux informatiques et une exonération sur l'importation et la vente des matériaux des énergies renouvelables.

En outre, alors que c'est déjà toute l'économie qui subit là une révision, le gouvernement pour boucler ses allègements a fait voter à l'assemblée nationale toujours en fin d'année 2016, une réduction de 1% sur le taux de l'impôt pour les sociétés afin de permettre, selon Sani Yaya « au secteur privé de jouer son rôle dans la relance de l'économie togolaise ».

On se le rappelle, Faure Gnassingbé dans son discours de vœux à la nation en janvier 2017 dernier, avait laissé entendre qu'il a saisi les difficultés de son peuple et que son mandat sera de plus en plus social afin de rendre les conditions de vie plus faciles. L'entrée en vigueur de ces dispositions en est peut-être réellement la manifestation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :