Deux nouvelles compagnies pour gérer le plan d'eau lagunaire d'Abidjan

 |   |  526  mots
(Crédits : DR)
Le plan d'eau de la lagune Ebrié vient d'enregistrer deux nouvelles compagnies de transport dont l'objectif sera de rendre plus fluide la circulation entre les deux rives d'Abidjan, la capitale ivoirienne. La nouvelle vient compléter les efforts du gouvernement pour faciliter le transport en Côte d'Ivoire.

La Compagnie ivoirienne des Transports (Citrans) et le « Lady Dominique », le premier bateau de sa flotte de Abidjan sont retenus par le Gouvernement pour l'exploitation du plan d'eau lagunaire dans le cadre du Transport public.

Pour le directeur général de Citrans, Zoumana Bakayoko, le « Lady Dominique » est l'aboutissement d'un travail qui dure depuis 2 ans. « Le Lady Dominique allie sécurité, confort et rapidité. C'est un bateau ultra moderne, offrant le meilleur en matière de sécurité et intégrant les dernières technologies », a-t-il confié. Cette initiative, s'inscrit dans le cadre de la politique de privatisation des entreprises d'Etat enclenchée il y a quelques années par le pouvoir du président Ouattara. La gestion du transport des deux côtés de la rive était anciennement confiée aux bateaux de la Société de transport de la Côte d'Ivoire (SOTRA), le concessionnaire du service public.

23 navires en 2018

La Citrans afin de mieux gérer les nouvelles tâches a réceptionné mardi dernier le premier navire de sa ''prometteuse'' flotte, dénommé « le Lady Dominique », en référence à la première dame de Côte d'Ivoire, Mme Dominique Ouattara. De 240 places, le navire construit par l'industriel sud-africaine Nautic. Il s'agit selon Citrans d'un catamaran insubmersible. Toujours selon le top management de la société de transport, en mars prochain, la flotte aura 5 navires, en juin 12 et dans un an 23. Zoumana Bakayoko, le directeur général de la compagnie a assuré qu'il s'agissait d'un investissement de 13,5 milliards Fcfa (20,6 millions d'euros), et qui prend en compte la construction d'une dizaine de gares fluviales.

Un peu plutôt dans la semaine dernière, STL, filiale du groupe Snedai de Adama Bictogo, a reçu ses deux premiers bateaux-bus de 150 places. Dénommé Kong et Agboville, cette flotte sera complétée avec 16 engins en juillet 2017 pour un capital total de 45 milliards Fcfa. L'entreprise vise près de 40 bateaux dont une bonne partie sera consacrée au tourisme.

Un besoin régional

Aujourd'hui grâce à la concurrence depuis bientôt deux ans, STL et Citrans deux sociétés de transport viennent de faire leur entrée. Selon les informations officielles, avec à leur disposition des bateaux-bus, les deux sociétés préparent actuellement le démarrage de leurs activités. Il faut dire que les ivoiriens attendaient cette arrivée, vu la congestion de la circulation avec les rares navires sur la lagune Ebrié.

Les deux sociétés devront démarrer leurs activités dans le premier trimestre de 2017. Les communes bordant la lagune Ebrié, de Cocody à Yopougon en passant par le Plateau, le centre des affaires, ou encore Treichville, Marcory et Koumassi, en tireront bénéfice en réduisant le ralliement des deux bords de la rive à 30 minutes.

Il y a quelques jours, la BAD a financé la construction du 4ème pont après avoir soutenu celle du 3ème pont il y a deux ans. Ce faisant, la banque voulait s'assurer de ses plans d'intégration continentale et développer le commerce des pays de l'hinterland. Un objectif qu'accompagnent les deux nouvelles sociétés de transport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :