Île Maurice : une mission de prospection débarque en Côte d'Ivoire fin novembre 2017

 |   |  656  mots
Vue aérienne d'un pôle économique de l'Île Maurice
Vue aérienne d'un pôle économique de l'Île Maurice (Crédits : DR.)
L'Etat mauricien a programmé une visite des représentants des secteurs publics et privés mauriciens en Côte d'Ivoire du 25 au 30 novembre prochains. D'après le Board of investment mauricien, cette délégation de haut niveau sera conduite par le premier ministre mauricien Pravind Jugnauth.

La Côte d'Ivoire devrait accueillir d'ici fin novembre une délégation de haut niveau de l'îles Maurice. L'information a été apportée par le Board of investment mauricien (BoI). Dans un communiqué transmis à la presse, l'instance a indiqué qu'une délégation conduite par le premier ministre Pravind Jugnauth et composée de représentants des secteurs publics et privés mauriciens sera en Côte d'Ivoire du 25 au 30 novembre prochains.

Selon le BoI, ce rendez-vous constituera une plateforme pour des contacts directs entre des acteurs clés de divers secteurs économiques de la Côte d'Ivoire et la délégation mauricienne, et ce en vue de conclure des partenariats. « Les possibilités d'alliances stratégiques, de franchising, de financement de projets, feront également partie du programme pour promouvoir Maurice comme une plateforme de services pour la région », assure le BoI.

Les hommes d'affaires des secteurs public et privé mauriciens auront également à participer à un forum des affaires avec des représentants du secteur privé ivoirien à Abidjan, Abidjan le 30 novembre 2017. Selon le BoI, c'est cette réunion qui permettra le rapprochement entre les acteurs économiques des deux pays en vue de conclusion de partenariats.

Le voyage permettra aussi à la délégation mauricienne de visiter la Zone Franche de la Biotechnologie, des Technologies de l'Informatique et de la Communication, qui se trouve à Grand Bassam. Le BoI indique qu'il s'agit surtout là d'un appel aux opérateurs économiques mauriciens pour apporter leur contribution au développement de cette zone franche dans le cadre d'un renforcement de la coopération économique entre les deux pays.

Côte d'Ivoire-Maurice, un partenariat gagnant-gagnant

Les liens de coopérations se renforcent entre la Côte d'Ivoire et Maurice, et la prochaine visite de la délégation mauricienne n'en est que la preuve. Pour la Côte d'Ivoire, l'Île présente plusieurs intérêts. Alain Koudia, vice-président de la Confédération générale des entreprises de la Côte d'Ivoire (CGECI), en est convaincu. « Maurice, le premier pays en Afrique en termes de compétitivité et de Ease of doing business, a un savoir-faire. Les entreprises mauriciennes peuvent exporter cette expertise dans les pays à très forte croissance tels que la Côte d'Ivoire. Nous voulons inciter ces entreprises à s'implanter en Côte d'Ivoire », disait le responsable en avril 2016 à l'occasion du 5ème Forum économique de la CGECI auquel Maurice a été pays invité d'honneur.

Ainsi, gouvernement et secteur privé de la Côte d'Ivoire, n'ont cessé de souhaiter une intensification des relations d'affaires avec Maurice, exhortant les entrepreneurs locaux de l'île africaine à prospecter le géant ouest-africain et à y établir des partenariats avec les hommes d'affaires ivoiriens.

De son côté, Maurice aussi est très intéressée par ses relations avec la Côte d'Ivoire. Cette dernière, représente pour elle, de par son positionnement stratégique, une porte d'entrée vers un marché beaucoup plus important de plus de 300 millions d'habitants, celui des huit États membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

L'Île a déjà réussi à obtenir une allocation de 700 hectares de terres en Côte d'Ivoire à travers l'Africa Fund, pour le développement d'une Zone économique exclusive ainsi qu'une technopole à Abidjan. Plusieurs secteurs sont ciblés sur ce site, notamment, la construction, l'énergie, l'hôtellerie, le tourisme, l'habillement, l'agroalimentaire, les TIC ou encore la formation professionnelle. « Il y a actuellement un projet de construction de 20 000 maisons à Grand-Bassam, une ville historique et l'ancienne capitale de la Côte d'Ivoire. Certains entrepreneurs sont intéressés et ont exprimé le souhait de mettre le cap sur cette ville pour développer ce projet », a d'ailleurs récemment expliqué Oudorao Apajee, consul honoraire de Maurice en Côte d'Ivoire. Au rang de ces entreprises, on peut citer les compagnies mauriciennes Smart Habitat & Construction Club, Varsity, Govinda Construction, Sahara Villas et Neel Trading.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :