Somalie : une nouvelle loi pour réguler le secteur des télécommunications

 |   |  372  mots
(Crédits : AFP)
Jusqu’ici, le secteur des télécoms en Somalie était généré par les opérateurs privés qui imposaient leurs propres règles aux consommateurs, engendrant ainsi de nombreuses failles de sécurité. Désormais, la télécommunication est contrôlée par l’Etat somalien qui veut prendre à bras le corps les menaces sécuritaires qui pèsent sur ce pays de la Corne de l’Afrique.

Une nouvelle ère dans le secteur des télécommunications en Somalie. Le gouvernement somalien vient de mettre en vigueur une nouvelle loi visant à réguler le très désordonné secteur des télécoms dans ce pays de la Corne de l'Afrique.  Promulguée le lundi 2 octobre par le président de la République de Somalie, Mohamed Abdullahi Farmajo, cette nouvelle réglementation qualifiée d'« historique » par les autorités somaliennes ,est venue mettre fin à un désordre de plusieurs décennies.

Le texte réglementaire qui concerne l'ensemble des marchés des télécoms va permettre en effet à la République fédérale de contrôler toutes les licences d'exploitations et l'attribution de numéros de téléphones aux usagers. Un domaine réservé jusqu'ici aux opérateurs privés qui opéraient en toute liberté et imposaient leurs propres règles aux consommateurs. Or dans ce pays d'Afrique de l'Est, nombreuses sont les menaces sécuritaires liées aux cartes SIM non enregistrées et l'usage de la banque mobile.

Les Shebabs dans le viseur de Mogadiscio

Aujourd'hui, avec cette nouvelle loi, les autorités de Mogadiscio qui ont désormais carte blanche pour procéder à des identifications massives vont pouvoir écarter ces menaces. Et inutile de dire que les insurgés islamistes Shebab qui contrôlent de vastes zones rurales dans le pays d'où ils mènent des opérations de guérilla, et souvent des attentats-suicides dans la capitale, déjà le viseur des autorités somaliennes, sont les premiers concernés. Les mêmes djihadistes ont attaqué récemment un camp militaire de l'Armée nationale somalienne (SNA) situé à environ 40 km à l'ouest de la capitale Mogadiscio. L'attaque a fait au moins huit morts.

Il faut noter que cette nouvelle loi est l'aboutissement de plusieurs années de tractations. Selon le ministre des Postes, télécommunications et technologies, Abdi Ashur Hassan, cité par l'Agence Ecofin, cette loi a mis du temps pour enfin être approuvée par le Parlement. Le membre du gouvernement a indiqué que la rédaction du texte qui va permettre à la Somalie de mettre de l'ordre dans les télécoms, avait débuté dès 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :