Innovation : la Banque mondiale récompense 20 starups africaines

 |   |  478  mots
(Crédits : Pixabay)
20 starups du Continent viennent d'être nominées par la Banque mondiale pour son programme XL Africa. Sélectionnées parmi 900 structures, ces jeunes pousses spécialisées dans les solutions numériques pour le marché africain intègrent le programme d'accélération numérique de la Banque mondiale. Qui sont ces startups et quel est leur champ d'innovation ?

Avec un encadrement et un financement pouvant dépasser 1 million de dollars, le programme s'annonce prometteur pour les startups bénéficiaires. 20 startups africaines du secteur du numérique, parmi les plus prometteuses, viennent d'être nominées au programme XL Africa de la Banque mondiale.

Sectionnées parmi 900 jeunes pousses, ces petites entreprises innovantes, nouvellement créées, peuvent compter sur la machine d'accélération de la Banque mondiale, pour grandir. Baptisé «Programme de résidence XL Africa», il se définit ainsi comme un véritable couvoir. Les entrepreneurs pourront bénéficier, du 6 au 17 novembre au Cap (Afrique du Sud), des conseils de leurs mentors et de leurs pairs, améliorer leur visibilité régionale et accéder à des investisseurs et partenaires potentiels.

Jusqu'à 1,5 million de dollars de soutien

L'objectif de cette initiative est d'outiller les jeunes entrepreneurs des pays en développement pour mieux faire face aux nombreux défis liés au lancement et à la croissance de leurs entreprises. Pour atteindre cet objectif, XL Africa aidera les startups à attirer des capitaux de départ pour un montant allant de 250 000 et 1,5 million de dollars, avec le soutien notamment de groupes d'investissement africains «éminents».

«XL Africa a attiré des sociétés dotées d'un fort potentiel de croissance, avec souvent une femme comme cofondatrice, et qui ont déjà levé des capitaux de départ et contribué de manière significative à la dynamisation du marché. Le nombre et la qualité des candidatures reçues témoignent clairement de la compétitivité des startups africaines et du rôle clé qu'elles jouent dans la croissance de l'économie numérique en Afrique», a précisé, via un communiqué, Klaus Tilmes, directeur de la Trade & Competitiveness Global Practice de la Banque mondiale.

L'émergence de nouveaux champions

Les startups sélectionnées sont spécialisées dans les solutions numériques pour le marché africain, dans des secteurs aussi divers que la fintech, les transports, les soins de santé, l'éducation, les ressources humaines et les services B2B, indique la même source, précisant que toutes ces sociétés fournissent des produits ou services numériques actuellement disponibles sur un ou plusieurs marchés africains et présentent un fort potentiel de développement à l'échelle de la région.

Entre autres caractéristiques de ces jeunes entreprises, certaines sont nées hors des «hubtech», comme le Nigéria, le Kenya ou encore l'Afrique du Sud, où sont couvées la plupart les «startups de demain». Et pour Danai Musandu, conseiller en placements chez Goodwell Investments, «ce sont de tels entrepreneurs de talent qui vont stimuler l'innovation sur le continent et offrir des opportunités clés pour les investisseurs intéressés par les marchés africains».

[Ci-après, les startups sélectionnées au programme XL Africa]

Starups sélectionnées par la Banque mondiale

Source : XL Africa

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :